La bouffe française au patrimoine mondial de l’UNESCO

En 2010, le repas gastronomique français s’est vu inscrire au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.
Quelle belle reconnaissance pour cette tradition et ce savoir-faire français !

Qu’entend l’UNESCO par « repas gastronomique français » ?

Laissons l’institution s’expliquer :

« Le repas gastronomique des Français est une pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes, tels que naissances, mariages, anniversaires, succès et retrouvailles. Il s’agit d’un repas festif dont les convives pratiquent, pour cette occasion, l’art du « bien manger » et du « bien boire ». Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature. »

Mais le mieux dans tout cela est que notre gouvernement ne se contente manifestement pas de se féliciter de cette nouvelle reconnaissance pour la culture française. Il construit sur cette première pierre en lançant par exemple le « réseau des Cités de la gastronomie ». Ce réseau a justement pour but de promouvoir cette richesse qu’est le repas gastronomique français. Les villes retenues sont Paris-Rungis Tours, Dijon et Lyon, chacune ayant la charge de mettre en valeur sa spécificité :

Dijon : la culture de la vigne et du vin

Lyon : la nutrition et la santé

Paris-Rungis Tours : le développement et l’animation des marchés

Dire que nous avons une culture gastronomique exceptionnelle est très bien, construire sur ce trésor est excellent.