Des écoles libres et de l’espoir pour nos banlieues difficiles

La Fondation Espérance banlieues a été créée en 2012 pour favoriser le développement d’écoles indépendantes (hors contrat) de qualité, en plein cœur des banlieues françaises, qui soient adaptées à la spécificité des défis éducatifs posés par ces territoires. Un nouveau modèle d’école pour mieux lutter contre l’échec scolaire et les tensions communautaires.

Ces écoles ont la particularité d’être libres du recrutement des professeurs, des rythmes scolaires et du choix des méthodes pédagogiques, dans le respect du socle commun des connaissances définies par la loi. Elles proposent donc une éducation alternative à celle proposée dans d’autres écoles : équipe d’élèves visant à responsabiliser les plus grands vis-à-vis des plus jeunes, forte mobilisation des parents d’élèves dans le suivi de la scolarité de leurs enfants, forte pédagogie de la réussite mise en place… Ces écoles sont par ailleurs inspectées en moyenne tous les deux ans par l’Education nationale. ​

Harry Roselmack, le parrain de l’école Espérance banlieues de Montfermeil et Eric Mestrallet, président de la Fondation Espérance banlieues, ont co-écrit un livre « Espérance banlieues », paru aux éditions du Rocher, qui regroupe l’ensemble des propositions de la Fondation pour refonder le système éducatif français en lui donnant plus de souplesse.

Depuis 2012, quatre écoles Espérance banlieues ont été créées :

– l’école pilote Alexandre-Dumas à Montfermeil (primaire et collège – création en 201​2),
– le Cours Ozanam à Marseille (primaire – création en 2014),
– le Cours Antoine-de-Saint-Exupéry à Asnières-Gennevilliers (primaire et collège – création en 2015),
– l’école La Cordée à Roubaix (primaire – création en 2015).

Plus d’une quinzaine de projets d’écoles sont en préparation pour 2016.

En septembre 2016 ouvrira à Mantes la Jolie le Cours La Boussole. Implantée au coeur du Val fourré, elle accueillera des enfants de primaire (CP-­CM2) puis des collégiens.
Cette école bénéficie de l’accompagnement juridique, financier et pédagogique de la Fondation Espérance Banlieues.
L’enjeu est aujourd’hui de réunir les fonds nécessaires au lancement de l’école qui n’a le droit d’être financée que par les particuliers, les fondations et les entreprises. Elle ne recevra aucune subvention publique ni pour son ouverture ni pour son développement. Tout don ouvre droit à une réduction d’impôts.

Pour participer à ce projet franchement bien, voir le site internet : http://www.courslaboussole.fr/