Le paquebot de la culture fête ses 40 ans

    centre Pompidou 40 ans

    Mouillons l’ancre du paquebot de 166 mètres de long, 60 mètres de large et recouvert de tuyaux multicolores et embarquons en plein cœur de Paris dans le Centre Georges Pompidou.

    Commençons par un peu d’histoire :

    Le Centre est né de la volonté du Président de la République Georges Pompidou de créer au cœur de Paris un centre national d’art et de culture. Il fait organiser en 1971 un grand concours international d’architecture ou 681 équipes d’architectes du monde entier participent et envoient leurs projets. Renzo Piano et Richard Rogers remportent le projet. Le choix du jury surprend, l’architecture du projet est jugée trop futuriste et très provocatrice.

    Les surnoms moqueurs n’ont pas tardé à venir : « la raffinerie » ou encore « Notre-Dame des Tuyaux » ! Mais le petit nom qui est resté est celui de Beaubourg, du nom d’un village au Moyen-Age, le Beau-Bourg.

    Beaubourg en chiffres et en couleurs :

    • Le bâtiment s’étend sur 10 niveaux de 7500 m2.
    • 12 210 mdédiés à la présentation des collections du musée national d’art moderne.
    • 5 900 m2dédiés aux expositions temporaires.
    • Une bibliothèque de lecture publique de 10 400 m2pouvant accueillir 2200 lecteurs.
    • 2 salles de cinéma (315 et 144 places).
    • Une salle de spectacle (384 places) et une salle de conférence (158 places)
    • Un centre de documentation et de recherche du musée – la Bibliothèque Kandinsky s’étend sur une surface de 2600 m2

    La présence de quatre couleurs fortes qui animent les façades ne sont pas là par hasard :

    Le bleu pour l’air

    Pour que le bâtiment fonctionne, il faut lui apporter de l’air. Quatre tours de refroidissement, installées sur les toits, servent à la climatisation. Des tuyaux d’air y sont reliés qui parcourent tous les plafonds à chaque étage pour chauffer et climatiser les espaces.

    Le jaune pour l’électricité

    L’énergie du Centre Pompidou est exclusivement électrique.

    Le vert pour  l’eau

    L’eau est un autre élément indispensable dans un bâtiment. Elle sert ici à la climatisation, mais aussi aux sanitaires et aux bornes incendie.

    Le rouge pour les circulations

    Reste enfin l’essentiel, ce qui va amener la vie dans la construction : les circulations. C’est-à-dire les escaliers mécaniques et les ascenseurs qui permettront au public d’accéder aux différents espaces, mais aussi les monte-charge par lesquels circuleront les œuvres.

    La couleur attribuée aux circulations est le rouge. C’est la couleur du sang qui, en circulant dans l’organisme, apporte la vie. Le public qui circule dans la chenille, comme le sang dans une artère, fait vivre la culture.

    Le Centre Pompidou détient de 56 000 œuvres, de 5 000 artistes, dans toutes les disciplines de la création artistique du XXème siècle, dont 1 330 œuvres en présentation permanente.

    Le Centre Pompidou célèbrera ses 40 ans partout en France, avec un programme inédit d’expositions, de prêts exceptionnels, de manifestations et d’événements pendant toute l’année.

    Rappelez-vous qu’il faut 12 000 pas par jour pour être en forme, alors prenez la chenille, et partez tout comme les 6 millions de visiteurs par an à la découverte du centre sous tous ses angles.

    Un franchement bon tuyau !