Le royaume gastronomique de la dame de Pic

Aujourd’hui seule femme chef 3 étoiles du Guide Michelin en France (depuis 2007),  élue « Meilleure Femme Chef du Monde » (2011), Anne-Sophie Pic est assurément la carte maîtresse d’une lignée gastronomique familiale où le père et le grand-père furent aussi triple-étoilés.

Créativité. C’est la valeur-clé, sur laquelle elle a misé tout son exercice de « funambule des saveurs ». Sur le fil d’accords subtils entre fleurs, alcools, épices, bouillons, café, herbes et aromatisations, la dame bat ses cartes et s’élance, jour après jour, dans une bataille sans merci pour l’équilibre, le juste, le précis et le vrai. Saint-Jacques de Normandie, langoustine au casier, homard bleu, betterave plurielle, ou encore mille-feuilles blanc figurent parmi les quelques plats-signatures proposés à la carte du restaurant.

Un savoir-faire d’excellence à la française, qui se nourrit aussi d’autres horizons. Ainsi, c’est du Japon qu’A-S. Pic rapporte une passion pour le thé et les dashis aromatisés. Outre le bénéfice d’inspirations, cette ouverture l’amène naturellement vers un mouvement de distribution de son savoir-faire en France comme en dehors des frontières – avec carte blanche pour quatre établissements situés à Valence, Paris, Lausanne et Londres.

Une transmission gourmande qui passe également par le relais d’une école. Sur les bancs de « Scook », « si on a envie d’apprendre et qu’on se fait confiance, on avance. » déclare la cuisinière dans une interview accordée à Télérama. D’après la dame de Pic, révolu le temps où l’on cachait ses secrets. Elle abat toutes ses cartes dans un beau livre intitulé Scook, L’intégrale des leçons de cuisine. Au programme : des recettes classiques pour tous, des recettes pour tous les jours, des recettes fait maison, des recettes pour recevoir, sans oublier des recettes pour tous les enfants friands !

Franchement, ne disposez-vous pas, désormais, de toutes les cartes en main pour cuisiner ? …

crédit photo : Jarle Vines