Alpine revient sur les chapeaux de roues

C’est au dernier salon automobile de Genève que cette magnifique créature de rêve nommée Alpine A110 a fait son apparition.

Le mythique coupé sport deux places de la marque Renault des années 70 va renaître de ses cendres, et, certains chanceux pourront prendre son volant fin 2017.

Alpine a décidé de démarrer par la production de 1 955 voitures d’une série spéciale.

Pourquoi 1 955 unités ? Un bel hommage à Jean Rédélé, en référence à la date de lancement de l’antique Berlinette.

Parlons de sa ligne, de ses courbes et de sa puissance :

  • Poids : 1080 kg.
  • Mensurations : Longueur 4,178 m, largeur 1,798 m, hauteur 1,252 m.
  • Ligne : Fluide, compacte et aérodynamique.
  • Carrosserie et soubassement : Aluminium
  • Moteur : Moteur central arrière turbocompressé à injection directe, 1,8L, 4 cylindres.
  • Boîte : Automatique à double embrayage, avec palettes au volant.
  • Accélération : De 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes.
  • Vitesse : Peut atteindre les 250 km/h.
  • 3 Modes de conduite : Normal, Sport et Track.
  • Coloris : Bleu Alpine, Blanc solaire et Noir profond.
  • Signe particulier : Elle va décoiffer ! Prévue pour ne faire qu’un avec un conducteur agile.
  • Le petit plus : Chaque véhicule sera unique avec sa plaque numérotée personnalisée.

Elle a été conçue dans les bureaux d’étude du Groupe Renault au Techno-centre à Guyancourt et chez Renault Sport aux Ulis.

Elle sera fabriquée dans son berceau historique de Dieppe où l’usine a été construite par Jean Rédélé en 1955 . Cette firme doit son nom à sa victoire dans les Alpes.

Pendant près de 25 ans, plusieurs générations d’Alpine sont sorties des lignes de montage normandes. Depuis les années 90, l’usine se consacre à la fabrication des modèles Renault Sport et d’autres modèles de niche du Groupe.

Si vous voulez découvrir cette belle créature, allez vite au showroom Alpine à Boulogne-Billancourt.

Un franchement bien beau plaisir de conduire et des yeux !