Projet Lima : la French tech centralise vos données

Lima_franchementbien

Qui n’a jamais été frustré de ne pouvoir accéder, depuis son ordinateur, à une recherche faite sur son smartphone quelques heures auparavant ou de ne pouvoir travailler, depuis sa tablette, sur un fichier créé au bureau ? Ces problèmes seront bientôt derrière vous car la société Lima, « une start-up française avec une vision worldwide », promet de révolutionner le stockage des données pour simplifier la vie des utilisateurs !

Grâce à la présence d’un adaptateur hardware et d’applications pour les ordinateurs et appareils mobiles, Lima permettra d’afficher des données similaires, quel que soit le support sur lequel elles auront été initialement créées. En quelques mots, ce petit bijou de technologie – présenté sous forme d’un adaptateur – se branchera à un disque dur et à un boîtier internet. Une application sera ensuite à télécharger sur tous les appareils de la maison : ordinateurs, tablettes, smartphones, etc. afin que leur mémoire soit unifiée.

Une fois l’application téléchargée sur tous les appareils, Lima collectera tous les fichiers et les copiera automatiquement sur un seul et unique lieu de stockage, le disque dur basé au domicile de l’utilisateur, mémoire unique de référence de tous les fichiers.

Le projet Lima est lauréat de plusieurs prix d’innovation qu’il a obtenus notamment au fameux CES de Las Vegas. En 2017, il présente à ce grand show de l’innovation la dernière version de son produit le Lima Ultra. Ce dernier permet d’accélérer très significativement la vitesse de transmission et de synchronisation des données.

A noter également que ce projet a été financé à son origine par le site américain de crowfunding Kickstarter, il a été le premier projet français à dépasser le million d’euros de financement.

Mais bien que 94% des produits de l’entreprise s’exportent vers les États-Unis, la jeune start-up n’en oublie pas ses racines françaises. Séverin Marcombes, PDG de la société, affirme avoir pour ambition de « faire valoir la French Tech à travers le monde ».