Trouver chaussette … à son pied

trouver chaussette à son pied

C’est la belle action des associations de Lille pour les sans-abris qui nous a inspiré ce sujet. Le 13 mai dernier prenait place une collecte singulière faisant appel à la générosité des Lillois pour des dons de chaussettes destinées à l’amélioration du confort des SDF de la ville.

De quoi nous remonter un moral…dans les chaussettes !

Mais en fait, d’où vient cette petite chausse ?

La chaussette pour aider les plus pauvres, c’est une fonction remarquable qui pourtant ne s’inscrit pas dans ses origines. Saviez-vous qu’à sa création au Moyen Âge, la chaussette était synonyme de richesse ? En effet, avec un secret de fabrication jalousement gardé en Egypte et une activité du tricot réservée aux dames de haut rang, le port de la chaussette était un véritable luxe élitiste.

Il a donc fallu attendre l’invention de la machine à tricoter par le révérend anglais William Lee pour connaître une démocratisation de la chaussette. Après avoir essuyé un refus de brevet par la reine d’Angleterre en 1561, Lee décide de s’installer en France où il construit une manufacture de bas. La production de masse prend son essor au XIXème siècle élevant la chaussette au rang de premier vêtement fabriqué industriellement !

Des chaussettes 100% Made in France, c’est la promesse de la très prometteuse marque familiale : L’Archiduchesse. Créée en 2006 à Saint Etienne, cette petite entreprise voit la vie en couleurs.

Leur concept qui nous botte ? Des chaussettes unies de qualité avec au minimum 30 choix de coloris. Classées par catégorie d’usage, avec ces chaussettes on voit donc la vie en rose, bleu et même en « Jaune Lemon » et « Orange Ô désespoir ».

On ne sait pas si leurs chaussettes sont sèches … mais pour trouver une objection à l’Archiduchesse, franchement nous on sèche.

Ségolène Montcel