C’est dans les meilleurs fûts qu’on fait les meilleurs vins !

La France est le premier producteur mondial de fûts de chêne.

Avec plus de 525 000 fûts fabriqués en 2012, les 60 tonnelleries françaises ont produit la moitié des tonneaux du monde. La France détient un savoir faire multiséculaire en tonnellerie, qui remonte aux Celtes, et qu’elle a conservé en raison de sa forte production de vin.

Les chênes de futaie, à croissance lente et régulière et au grain fin, sont préférés pour la conservation et la maturation des grands vins. La sélection du bois est une étape fondamentale et conditionne la qualité du fût mais aussi celle de ses arômes. Les bois les plus cotés proviennent des hautes futaies du Centre ou de Normandie, le plus souvent gérées par l’Office National des Forêts.

Le trajet est long de la forêt jusqu’au chai.

Les billes destinées à la tonnellerie sont tout d’abord acheminées vers les merranderies où elles seront fendues en quartier appelés merrains. En effet, seul le fendage permet de respecter le fil du bois. Les merrains seront ensuite débités en planchettes de 34 mm d’épaisseur : les douelles. Puis les douelles sont travaillées, taillées et enfin assemblées en barriques de différents gabarits en fonction des vins ou alcools qu’elles contiendront, c’est l’étape de la mise en rose. Un mètre cube de douelles permet de fabriquer 12 fûts. Vient ensuite la chauffe, le bois est cuit en profondeur pour libérer toutes les qualités aromatiques.

Le marché domestique absorbe environ un tiers des barriques fabriquées en France et le chêne français connaît une notoriété indiscutable dans le monde entier. La tonnellerie française exporte 66 % de sa production sur les deux hémisphères en direction des principaux pays viticoles de la planète.

La Californie, l’eldorado des tonneaux en chêne français.

Avec 41 % des exportations, les États-Unis occupent la première place des pays clients des tonneliers français. Pour trouver des tonneaux en chêne de France aux USA, il faut se déplacer en Californie, et plus précisément au nord de San Francisco, dans la Napa Valley et la Sonoma Valley où ils sont particulièrement recherché pour leur qualité.

Même si le fût ne peut donner que le vin qu’on lui a confié, le savoir faire lié à une tradition reste Franchement bien français.