Un français chasseur de volcans

Le chasseur de Volcan

Originaire de Saint-Nazaire, diplômé de l’Ecole Centrale de Paris, Thomas Delano est passionné de volcans depuis son plus jeune âge. A 28 ans, il profite de tous ses temps libres pour aller admirer ces terres en fusion.

Rencontre avec cet aventurier :

Deux mois de congés signés et un sac à dos garni d’appareils photos, Thomas Delano part à la découverte des volcans les actifs de la planète.

Avant de débuter l’aventure avec lui, petit rappel de vos cours de géographie…

Un volcan est généralement en forme de cône, formé à la surface de la Terre, là où un point de sortie appelé cratère, permet au magma de s’échapper de l’intérieur du globe terrestre et de rejoindre la surface.
Arrivé en surface, le magma libère différents produits volcaniques : des liquides (laves), des produits solides, et des produits gazeux. Certains volcans vivent plusieurs centaines de milliers d’années, d’autres naissent et, après seulement quelques jours d’activité, s’endorment à jamais.

L’aventure humaine et volcanique de notre chasseur de lave

Thomas Delano est fasciné par le célèbre vulcanologue maintenant disparu, Haroun Tazieff. Cet homme, né en Pologne, naturalisé français et mort à Paris en 1998, a visité les volcans du monde entier et a laissé derrière lui toute une génération éblouie par ses livres et ses films.

Thomas Delano part et finance seul son expédition avec son unique partenaire Aventurevolcans.
En mars 2017, en 45 jours et plus de 60 000 kilomètres, il  a découvert dix volcans du Santiaguito au Guatemala, à l’Erta Ale en Éthiopie, en passant par le Sinabung en Indonésie, ou encore le Yasur au Vanuatu.
Sur un des volcans du Vanuatu, Thomas a marché 6 heures dans la jungle, avec des machettes, pour atteindre un lac d’acide époustouflant sur lequel il a navigué et a effectué des prélèvements.

À chaque étape, Thomas est accompagné d’un guide volcanologue local; il découvre des animaux en tout genre, il cohabite avec des serpents, des scorpions … Il vit et savoure une aventure humaine extraordinaire. Il parle d’aventure, avec un grand A, et, sorti de sa zone de confort, il prend de la hauteur, du recul.

Il explique que les volcans sont tous très différents : « Là où certains doivent être approchés à bonne distance, sous risque d’être atteint par une nuée ardente qui anéantit tout sur son passage, d’autres se laissent plus facilement apprivoiser. Un point commun seulement : ils se méritent tous « . 

Haroun Tazieff disait « Je suis un scientifique qui, en même temps, a une passion pour la beauté et notamment celle de la nature, en plus de celle de la femme… ». 
Qu’en dit Thomas Delano ? « Lorsque je suis face à un volcan, je redeviens le petit garçon de maternelle qui ne dessinait que ça. Un volcan, c’est la nature qui nous rappelle que nous sommes bien petits, et que nous sommes tous ses enfants. ».

Une franchement bien belle aventure, qui nous met tous en fusion !

 

Découvrez les vidéos de Thomas sur chasseurdelave.fr