Beaujolais nouveau : grand rendez-vous de Novembre

Beaujolais nouveau 2017

Alors ce Beaujolais nouveau ? Jeudi 16 Novembre, le plus célèbre des vins primeur se fête et coulera à flot en France et ailleurs. La cuvée 2017 s’annonce solaire et généreuse avec, non pas un goût de banane, de pruneau … mais un fort goût de raisin !

Voilà une belle occasion de partager le terroir dans la joie avec un vin reconnu dans le monde entier, un digne représentant du terroir Beaujolais, protégé depuis 1951 ! La position hors de commun du Beaujolais Nouveau, un vin exporté dans 111 pays, est à la fois le fruit de son histoire, de sa vinification et des passionnés qui le vinifient. Petit tour d’horizon :

Le Beaujolais primeur : les secrets d’une appellation

Et oui, le Beaujolais est une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), et son histoire remonte loin, probablement à l’époque gauloise.

Géographiquement, le terroir du Beaujolais est situé dans le nord du département du Rhône et le sud de la Saône-et-Loire et les vignobles se situent dans ce qui est nommé les coteaux du Beaujolais. Il existe aujourd’hui deux appellations d’origine contrôlée sur ce vignoble, l’AOC Beaujolais et l’AOC Beaujolais-village, les seules à exister en primeur.

En matière de vin primeur dans le Beaujolais, 1951 est la date clé. Une foultitude de décrets complétée par un arrêté : les vins d’appellation d’origine ne pourront être commercialisés qu’après le 15 décembre !

Et voici nos vignerons bien contrariés par ce frein à leur créativité et bien décidés à ne pas se laisser abattre. Surmontant l’obstacle, grâce à leurs actions au sein des syndicats viticoles, il fut décrété que sous certaines conditions, la date pourrait être avancée pour certains vins : le Beaujolais Nouveau était né.

Les vignobles du Beaujolais

Ce n’est pas anodin que ce soit l’action des syndicats viticoles qui ait favorisé ainsi la naissance du Beaujolais Nouveau : c’est un vin de passionnés, un vin de vignerons dédiés à leur art.

La date du Beaujolais Nouveau, une contrainte non négligeable

Comprenez bien la complexité de la tâche : le Beaujolais Nouveau se doit d’être prêt le troisième jeudi de novembre, inéluctablement. Cependant, dame Météo, elle, n’en a que faire, et c’est d’elle, d’elle principalement, que la date des vendanges dépend ! La maturité du raisin est un processus complexe, un jeu d’équilibriste entre maturité des sucres et maturité des tanins et il est impossible de déterminer une date fixe pour les vendanges. La date idéale sera même différente, parcelle par parcelle, malgré un cépage identique, pour des raisons d’exposition et de sol. Sans compter que dans le Beaujolais, les vendanges se font uniquement à la main, ce qui rajoute encore des contraintes. Un vigneron prépare donc ses vendanges comme un général sa bataille et une fois celles-ci terminées, reste encore la vinification pour que le Beaujolais Nouveau soit parfait juste à temps.

Produits par des passionnés fiers de leurs traditions et de leur terroir, le Beaujolais Nouveau est un vin plaisant, convivial, un vin que vous pouvez d’ailleurs conserver plusieurs mois sans le moindre problème, et qui vous attend dès jeudi prochain.

De quoi Franchement enjoliver Novembre !

Véronique, de Mon Beau Terroir