Des chaussons de collégiens à petits trous

Les chaussettes à semelles antidérapantes de la famille Guille sont fabriquées et assemblées dans le Tarn depuis plus de 4 générations ! C’est dans un charmant village du sud de la France qu’est née la marque Collégien.

Une histoire de famille

C’est l’histoire d’une famille créative, attachée à sa région et son village. En 1864, Narcisse Guille vendait des draps dans le Tarn. En 1895, Frédéric se lance dans la fabrication de tissu. En 1930, Olivier se spécialise dans la chaussette en achetant des métiers à tricoter motorisés. Il commande ses métiers en Angleterre et à sa grande surprise, les métiers ont un tout petit diamètre qui permet de faire des chaussettes pour enfants. Après la guerre, à la génération suivante, Robert crée la marque Collégien et, aidé d’Alain, invente l’injection de semelle en caoutchouc souple sur une chaussette ; le chausson-chaussette était né. Débute alors une grande aventure qui conduira la famille Guille à jouer un rôle important sur le marché de la chaussette, du chausson pour enfant puis du chausson pour toute la famille.

De toutes les couleurs

L’ensemble de la production actuelle est toujours réalisée dans les usines du Tarn, dans le village de Briatexte. Le laboratoire de teinture a mis au point l’importante gamme de coloris (25 couleurs). Les chaussons et chaussettes sont teints en plongée sur place à partir de fils sélectionnés et tricotés avec le plus grand soin.

Les semelles des chaussons ont été conçues pour être aérées (pleins de petits trous pour l’aération), antidérapantes (pleins de petits picots antidérapants), et surtout hyper confortables grâce à leur extrême souplesse. Les chaussons sont lavables en machine à 30°. Avec leurs motifs rigolos, sans cesse renouvelés, ils existent dans toutes les tailles et dans toutes les couleurs…

« Doux comme une chaussette,confortable comme un chausson, Collégien dorlote le pied ».
Franchement, les essayer, c’est les adopter !

Merci à Néry, fidèle lecteur et grand fan des chaussons Collégien, de nous avoir donné l’idée de ce post.