Hénaff, « lard » du pâté breton

pâté henaff

Créée en 1907 par Jean Hénaff, l’entreprise française du même nom représente aujourd’hui 26% du marché des rillettes et du pâté en France. Ils sont consommés sur terre, en mer, comme dans l’espace. Comment cette marque en est-elle arrivée là ?

Hénaff : encore une histoire de famille !

Jean Hénaff, paysan du Finistère, pour faire face à la disette de son village, crée une entreprise de conserves. Il commercialise des boites de petits pois et de haricots. Mais ces ressources saisonnières ne peuvent nourrir les habitants, ni assurer sa prospérité personnelle. Il se tourne alors vers une autre production bretonne à mettre en boite : le cochon.

Passant de 73 à 1000 cochons entre 1915 et 1923, l’entreprise croît rapidement et prend de l’ampleur. La recette du fameux pâté n’a pas changé depuis 1915. Il est composé de plusieurs morceaux du porc (viande, gras et foie) assaisonné … et c’est tout. Pas de « cochonneries » !

Depuis 1920, Hénaff est partenaire de l’armée française et a ravitaillé les soldats sur le front. Présente dans les rangs de la marine nationale, l’entreprise finistérienne deviendra rapidement connue pour son pâté du « mataf » (argo de matelot).
Depuis 2011, Hénaff est également en partenariat avec le Centre National d’Etudes Spatiales afin de nourrir les spationautes.

Dirigée par Loïc et Jean-Jacques Hénaff, l’entreprise est toujours une affaire familiale qui est fière d’effectuer la mise en boite sur le site breton de Pouldreuzic où se trouve son siège. Elle maintient ainsi plus de 200 emplois , et ça c’est franchement bien !

Une entreprise soucieuse des animaux et de l’environnement

Les cochons sont exclusivement bretons et issus de producteurs locaux.

Hénaff veille au bien-être de ses bêtes afin qu’elles ne soient pas stressées la veille de l’abattage. On ne va pas jusqu’à donner de la « confiture aux cochons », mais les animaux sont douchés toute la nuit par une « pluie fine ».

La marque est également très impliquée dans le respect de l’environnement. Jean Hénaff SA a construit un château d’eau et se donne comme point d’honneur de rejeter une eau aussi propre que celle prise à la source grâce à un système de traitement des eaux usées.

Tous les emballages utilisés pour vendre les produits sont 100% recyclables.

Franchement, vu le prix de la boite de pâté, même pas besoin de casser son petit cochon pour y goûter !

 

Crédit photo : Pierre-Yves Ollivier pour Henaff