La 2CV : un succès, une époque, une star

La 2CV, une voiture populaire

La Citroën 2CV, produite pendant 40 ans et assemblée à plus de 10 millions d’exemplaires a été la star des voitures populaires en France. La Deuche, cette drôle de voiture, est un symbole de la France à travers le monde. Elle est encore aujourd’hui la voiture de collection la plus recherchée.

Un peu d’histoire

C’est en 1935, que Pierre Jules Boulanger, à la présidence de Citroën et connu pour être l’inventeur de la traction, décide de créer la première voiture populaire. Sa volonté est claire, le cahier des charges aussi : « faire une voiture pouvant transporter 4 personnes et 50 kg de pommes de terre, à la vitesse de 60 km/h, pour une consommation de 3 litres d’essence aux 100 km…elle devra être conduite par une femme ou un débutant sans difficultés…et l’esthétique, je ne veux pas en entendre parler ! ».

En 1939, alors que le quarante-neuvième prototype paraît enfin viable, Pierre Boulanger ordonne la mise en fabrication d’une présérie de 250 voitures sous le nom de code TPV pour « très petite voiture ».

La guerre interrompt le développement du projet. Les prototypes de 2CV existants sont alors cachés, mis en pièces détachées ou détruits.

La présentation officielle au grand public

Au Salon de l’Automobile de 1948, les visiteurs découvrent la 2CV, couleur gris acier. C’est l’étonnement et les premières critiques fusent : « Qu’elle est laide« , « on dirait du carton pâte« , « une boîte à sardines ! Est-ce que Citroën fournit l’ouvre-boîte avec ?« .

Et pourtant, dès sa mise en vente en juillet 1949, la 2CV connaît un succès foudroyant ! La production atteint, en une année, un record avec 400 voitures par jour.

Une star de cinéma

La 2CV apparaît dans des dizaines de films. Elle y joue souvent un rôle clé. Ses rôles les plus célèbres sont associés à Louis de Funès… On se souvient tous des virées avec Sœur Clotilde dans la série des Gendarmes mais aussi de la scène culte du Corniaud où la 2CV de Bourvil est réduite en pièces après un choc avec la Bentley de Louis de Funès et la célébrissime réplique de Bourvil « Elle va marcher beaucoup moins bien »!

Avec plus de 5 millions d’exemplaires vendus, qu’elle soit fourgonnette, 4×4, Charleston, confort ou luxe, la célèbre «deudeuche» a toujours su vivre avec son temps et apparaît comme l’une des plus grandes réussites de l’industrie automobile française. La fin de sa production en 1990, a déclenché auprès des tous les Français une profonde mélancolie. Aujourd’hui, on retrouve les passionnés de 2 CV dans des clubs de voitures anciennes, participants à des rallyes ou encore se baladant fièrement en ville ou à la campagne.

Si vous croisez une 2CV verte…pensez à franchement pincer votre voisin ! C’est paraît-il une coutume. 

Crédit photo : Escapa'Deuche