La France construit la première route solaire au monde

wattway_franchementbien

L’information n’a pas fait grand bruit. Pourtant, elle est énorme. La France se lance dans un chantier unique au monde : la construction de la première route solaire de l’histoire ! Si une telle opération virait au succès, c’est tout notre environnement énergétique qui s’en trouverait chamboulé.

Ce projet fou est l’idée d’utiliser les routes à la manière des panneaux photovoltaïques afin de récupérer l’énergie solaire et de la convertir en électricité.

Un seul kilomètre de route permettrait d’alimenter l’éclairage public d’une ville de 5 000 habitants. Il suffirait d’équiper un quart de nos routes pour assurer l’indépendance énergétique de la France, et ce, grâce à une énergie, propre, renouvelable et abondante !

L’invention, fruit du travail des ingénieurs de Colas (entreprise française leader mondiale de la construction de routes) a déjà été testée en trois endroits sur de petites surfaces entre 20 et 40m2 (à Grenoble, à Chambéry et dans les Yvelines).

Mais aujourd’hui, on passe aux choses sérieuses.

La première véritable route équipée de Wattway (c’est le nom de ce super revêtement) se trouvera à Tourouvre, dans le Perche (61). C’est là qu’a débuté l’incroyable chantier.

Et ce premier tronçon n’est qu’un début. D’ici à 2021, si le plan de bataille est respecté, la France devrait compter 1 000 kilomètres de routes solaires. De quoi alimenter 5 millions de Français en électricité ! Une perspective spectaculaire et, pourtant, si proche de nous…

Il faut dire que Wattway ne nécessite pas de travaux très compliqués. Ce revêtement se posant aussi facilement que du carrelage, il n’est pas nécessaire de détruire les routes existantes : elles serviront de support.

Colas a par ailleurs trouvé un industriel prêt à produire Wattway en masse. SCNA solar est une société coopérative appartenant à 100% à ses salariés, basée dans l’Orne. L’entreprise fabrique déjà des panneaux solaires intégrés aux bâtiments. SCNA produira en sous-traitance 5 000 m² d’ici 2017 pour fournir les sites d’expérimentation. La capacité de production est déjà estimée à 150 000 m² par an. Mais il faudra produire encore beaucoup plus pour voir les coûts de Wattway baisser. Actuellement, la technique sort le watt-crête (l’optimum de fonctionnement du panneau photovoltaïque) à 6 euros, soit six fois plus cher qu’une centrale solaire au sol classique.

En matière d’énergie renouvelable, la France s’est rarement montrée à la pointe de l’innovation. Là, elle semble décidée à frapper fort… Alors parlons-en !
Un progrès spectaculaire franchement bien qui mérite une mise en lumière !