Le calisson d’Aix en Provence résiste au Kalisong de Chine

Calisson d'Aix

L’affaire date de 2015, où un industriel Chinois avait déposé l’appellation Kalisong, transposition phonétique en mandarin de notre calisson de Provence, l’emblématique friandise en losange.

Cette affaire a créé l’inquiétude auprès des producteurs de Provence, car outre la contrefaçon, l’impact sur l’export de ces confiseries françaises sur le marché Chinois aurait été important.

Bien dommage quand on sait que les Chinois sont très gourmets de nos confiseries à la française.

Après des mois de procédure, l’office des marques Chinois (l’équivalent de notre INPI Chinois) vient de reconnaître l’antériorité de l’appellation patrimoniale française « Calisson d’Aix »…ouf ! Un vrai soulagement pour nos calissonniers.

A Aix, Laure Pierrisnard, qui a représenté l’Union des fabricants de calisson d’Aix (UFCA) en Chine et dirige la marque des calissons du Roy René, savoure la victoire. Le calisson n’a, en effet, rien de chinois. Elle se félicite d’ailleurs que cette gourmandise provençale suscite des envies à l’instar des plus grands produits de luxe français.

Que les Chinois amateurs de nos friandises à goût de melon se rassurent, ils peuvent importer ou venir chercher ces douceurs provençales.

Cette aventure a remobilisé les fabricants de calisson pour tenter d’obtenir une demande d’IGP (indication géographique protégée) qui les protégerait à l’avenir.

Les douze producteurs se sont mis d’accord sur une recette à base d’amandes broyées, de melon et d’écorces d’oranges sur une couche de pain azyme et recouvertes d’une coque de sucre glace.

Le petit losange provençal n’a franchement pas dit son dernier mot !

Vidéo : Savoir-faire de fabrication du calisson du Roy René présenté par Estella sur le salon du made in France