A Brest, une peinture de toit aux pouvoirs énergétiques étonnants

Performance énergétique

En France, 30% des fuites énergétiques d’un bâtiment passent par le toit. Une entreprise brestoise a mis au point un nouveau revêtement de toiture, sans composants toxiques, qui permet d’abaisser la température à l’intérieur des bâtiments l’été. Déjà utilisée sur le toit de supermarchés en Bretagne, cette peinture a réduit la facture de climatisation … tout en améliorant l’empreinte écologique.

Les premiers coups de pinceau de l’entreprise

Tout commence en 2014, alors que Frédéric Lachèvre, gestionnaire immobilier du Centre E.Leclerc de Quimper, cherche une solution alternative pour la réfection de la toiture. Il découvre les cool roof et les peintures thermiques de la Nasa aux Etats Unis. Il développe lui-même, en France, la résine qu’il recherche. Puis il réalise à Brest, les premiers tests d’une peinture aux pouvoirs rafraîchissants. En 2015, la start-up brestoise prend son envol et réalise son premier chantier sur le toit de 7 000m2 du Centre Leclerc de Quimper.

Après la réalisation du toit du centre Leclerc puis des chantiers du terminal 2G de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, d’une école parisienne et d’un Centre commercial Boulanger à Amiens, l’innovation couvrante de Cool Roof est appliquée sur le toit de 18 000 m2 du Géant Casino de Valence. L’objectif du groupe Casino était de “protéger ses ouvrages des fortes chaleurs estivales qui dégradent ses équipements et entraînent de fortes consommations de climatisation“.

CoolRoof France est désormais membre de la technopole Quimper-Cornouaille et est soutenue par la Région Bretagne. Ses travaux scientifiques de conception de résine sont suivis de près par un laboratoire européen, par l’école des Mines de Nancy et par un laboratoire de biotechnologie (CBB Capbiotek).​​​

Une peinture de toit rafraichissante, vraiment “cool”

“Cool roof” littéralement « toiture fraiche »​ est un système de toiture dont la couleur blanche permet de renvoyer la chaleur solaire et de maintenir froides les surfaces de toitures sous le soleil. Comme la toiture reste plus froide et la quantité de chaleur transmise dans le bâtiment est diminuée, on limite ainsi les besoins de climatisation.

La peinture Cool Roof n’est pas une peinture banale, elle est réflective et thermique. C’est une peinture acrylique imperméable, très élastique, composée d’eau, de pigments et de résine, respectueuse de l’environnement grâce à ses composants non toxiques. Avec sa résine, elle renvoie 95% du rayonnement solaire et fait considérablement baisser la température d’un bâtiment. Cette peinture permet aussi d’empêcher les fuites de chaleur en hiver.

Selon Antoine Horellou, « Elle s’applique en une ou deux couches, puis une autre de protection anti-UV et anti-moisissures à base de Kynar, une résine développée par Arkema, 3 000 mètres carrés de toit peuvent être recouverts en une seule journée. »

Une des missions principales pour la start up est de diminuer la facture d’énergie, le bâtiment Leclerc de Quimper a vu sa facture diminuer de 20% en un an. Le Géant Casino de Valence enregistre lui, une diminution de 12 % sur sa facture énergétique globale, soit une économie de 6 tonnes de CO2.

Avec cette forte réduction de facture énergétique, le Groupe Casino va atteindre les objectifs du ‘décret tertiaire’ qui obligera toutes les surfaces de plus de 1 000 m² à faire 40% d’économies d’énergie d’ici 2030, indique Cool Roof. Et bonne nouvelle pour la start-up bretonne puisque le groupe Casino déploie cette initiative sur d’autres bâtiments en Auvergne-Rhône-Alpes.

Franchement bravo pour cette solution alternative qui permet d’améliorer l’empreinte écologique des batiments

Crédit photo : Cool Roof France

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.