Un club de Networking basé sur la bienveillance

    Alexandre Favre Fondateur du Cercle des Gens Bien et Bienveillants

    Interview : Alexandre Favre

    “Ce qui m’a donné envie de fonder le CGBB, c’est l’envie de mettre la bienveillance au cœur de mon projet, car il n’existe aucune aventure sans êtres humains.”

    Franchement Bien :

    « Bonjour Alexandre, qu’est-ce que le CGBB (Cercle des Gens Bien et Bienveillants) ? »

    Alexandre Favre :

    Le CGBB est un club de Networking unique en son genre : les membres adhèrent pour le partage de valeurs qu’ils estiment indispensables à un monde meilleur. On parle ici de bienveillance, partage, échange, entraide, générosité, don de soi et ouverture d’Esprit qui sont les valeurs incarnées au CGBB.

    Franchement Bien :

    « Comment est née cette idée d’un club sur la bienveillance? »

    Alexandre Favre :

    J’ai la conviction qu’il est franchement important d’être bien entourés dans la vie et qu’il n’y a rien de plus enthousiasmant que de découvrir des vies et des parcours différents des nôtres. Ce qui m’a donné envie de fonder le CGBB, c’est l’envie de créer du lien entre des personnes qui n’auraient, sans le Cercle, jamais eu l’occasion de se rencontrer. Avec la période que nous traversons tous, nous avons pris conscience de l’importance des liens les uns avec les autres. Un jour, je me suis dit que rien n’était plus fort que l’Humain et j’ai eu envie de regrouper, au sein d’un même club, des gens différents mais qui auraient tous en commun l’envie de partage, l’envie d’un monde meilleur.

    Franchement Bien :

    « Que se passe-t-il de Franchement Bien au CGBB ? »

    Alexandre Favre :

    L’objectif du club est le dépassement de l’entre-soi car nous avons la conviction que notre plus grande richesse est nos différences. Permettre à chacun de créer des liens forts et durables, voilà ce que nous faisons d’abord de Franchement Bien. Nous avons construit les fondations du CGBB sur des valeurs fortes et engageantes. Ces valeurs doivent nécessairement parler à chaque personne qui souhaite nous rejoindre.

    Enfin, et parce qu’il n’y a pas de bienveillance sans ouverture aux autres, nous soutenons 22 associations caritatives et avons cocréé un programme d’aide aux jeunes défavorisés qui s’appelle « Sciez les barreaux de sa tête ».

    Nous sommes aussi très fiers de notre modèle qui repose sur les talents, passions et compétences de chacun de nos membres. 100% de nos très nombreux événements (+ de 250 par an) sont animés par nos propres membres. C’est pour eux un moyen supplémentaire de créer du lien en partageant une passion ou un savoir-faire. Enfin, nous avons créé depuis 6 mois un programme d’Entraide destiné aux entrepreneurs. Cela s’appelle le BEB (Board d’Entrepreneurs Bienveillants) et il s’agit de permettre à nos membres entrepreneurs de ne plus être seuls pour réfléchir à leurs modèles, à leurs stratégies ou à leurs enjeux.

    Franchement Bien :

    « Comment la bienveillance se vit-elle au quotidien au CGBB ? »

    Alexandre Favre :

    Le fait d’être membre d’un club qui porte la bienveillance dans son nom vous oblige, en quelque sorte, à toujours bien vous comporter. Et puis, vous savez, le plus important est le chemin et l’envie de se comporter de façon bienveillante. La bienveillance est pour nous une valeur majeure, sociétale et très actuelle. Avec les crises à répétition que nous traversons depuis le début du XXIe siècle, il nous semble inenvisageable de vivre centrés sur nous-mêmes sans considérer celles et ceux qui nous entourent, qu’ils soient proches ou plus éloignés. Bienveillance oblige, chacun de nos membres est persuadé que celle-ci s’exprime selon des actions, des conduites et des initiatives très diversifiées, et échappe donc à toute définition dogmatique.

    Franchement Bien :

    « Qui peut adhérer à ce cercle et comment faire ? »

    Alexandre Favre :

    Absolument toutes celles et tous ceux qui partagent nos valeurs et qui ont envie d’aller vers l’autre.

    Franchement Bien :

    « Quels sont vos projets pour 2021 ? »

    Alexandre Favre :

    En fin d’année 2020 nous avons, après Paris, ouvert des antennes à Lyon, Bordeaux et Marseille. Pour cette année 2021, nous travaillons à l’ouverture du CGBB sur une quinzaine d’autres villes dont 2 à l’étranger. Nous continuons de développer notre concept BEB car les entrepreneurs ont plus que jamais besoin de se rassembler pour réfléchir à plusieurs à leurs stratégies de demain.

    Franchement Bien :

    Merci Alexandre et Franchement Bravo !

    Pour adhérer
    La cotisation annuelle au CGBB est de 408,33 euros HT
    Lien pour adhérer

    Code Franchement spécial
    Remise de 30% à nos lecteurs via le code “franchementbien”

    Le Beb
    Pour en savoir plus sur le Board des Entrepreneurs Bienveillants (BEB)
    C’est ici