Les fraises françaises arrivent …

La France, avec ses 3 000 producteurs, fournit de 50 à 70 000 tonnes de fraises par an. La fraise est le quatrième fruit le plus consommé des français qui en mangent 3,7kg par personne et par an.

Petit fruit rouge et savoureux poussant à l’état sauvage en Europe, en Asie et le long de la côte ouest américaine, la fraise est connue depuis l’Antiquité. Les Romains la nommèrent fragaria vesca, de fragrare (parfum) en latin.

La fraise des bois apprivoisée dans les potagers du Moyen Âge devient un fruit très apprécié des tables de la Renaissance. Au XVIe siècle, le navigateur et explorateur Jacques Cartier importa les premiers fraisiers de ses voyages aux Amériques.

Vers 1740, le botaniste français Antoine Nicolas Duchesne observe que de beaux fruits sont obtenus lorsqu’un fraisier du Chili est cultivé près d’un fraisier de Virginie. A cette époque, la ville de Plougastel dans le Finistère, déjà productrice de fraisiers des bois, devient le premier lieu de production de cette nouvelle espèce dite « fraise de Plougastel ». La culture de la fraise devient la spécialité de la commune, qui produira près du quart de la production française de fraises au début du XXe siècle. Plougastel héberge depuis 1992 le « Musée de la Fraise et du Patrimoine ».

Alors que les programmes de sélections mondiaux portent sur la forme, la couleur et la fermeté, les sélectionneurs français sont parmi les seuls à travailler sur l’arôme des fruits. Belrubi, Ciflorette, Gariguette, Mara des bois en sont les plus connues.

Signe de l’identification et de la qualité de l’origine, l’Union européenne a accordé le label IGP ( Indication géographique protégée) aux fraises du Périgord en 2004. Leur saveur délicate et leur goût sucré et rafraichissant sont en effet un vrai délice.

Ne tardons pas à y goûter !