Les monstres d’Halloween débarquent en France

Halloween débarque en France

Qui a dit qu’Halloween n’était fêté que par les anglo-saxons ?

En France aussi les citrouilles débarquent, et parfois pour une très noble cause !

L’Etablissement Français du Sang surfe avec humour sur la période d’Halloween et ses vampires suceurs de sang.

En effet, ils font un appel au don bien particulier. Dans certaines régions où le sang manque, l’EFS permet aux donateurs de venir déguiser. Ils espèrent ainsi relancer les dons pendant les vacances de la Toussaint, période creuse pour le don du sang.

Après leur prélèvement, les donateurs pourront se requinquer non pas avec du jus d’orange et des gâteaux secs mais avec des bonbons et de la soupe de potiron ! Avec cet évènement, l’EFS espère bien acquérir de nouveaux volontaires tout en fidélisant les donateurs réguliers.

Le parc Astérix est également connu pour se transformer en véritable film d’horreur pour Halloween. Maisons hantées, spectacles terrifiants, défilé de monstres en tous genres et frissons sans arrêts, voici le programme si vous vous y rendez en cette saison. Le parc Astérix montre un autre visage en transformant toutes ses attractions, en implantant 3 maisons hantées et en embauchant des monstres qui n’hésiteront pas à poursuivre les plus téméraires.

Comme vous le savez peut-être, un manoir hanté a ouvert ses portes à Paris en 2011. Le manoir de Paris propose donc, en cette période d’Halloween, de fêter comme il se doit l’arrivée de créatures maléfiques.  On nous propose donc un show franchement terrifiant ! Ce spectacle est basé sur le modèle d’un bal de promo un peu spécial puisque quelques invités sont des zombies.

Mais l’économie d’Halloween se fait aussi à la maison : citrouilles, bonbons, fausses toiles d’araignées et déguisement plus vrai que nature.

Les 19% de français amateurs de cette fête dépenseront en moyenne 89€ dans les sucreries, les déguisements, les aliments, les boissons ou encore les sorties. Les friandises étant le symbole d’Halloween, les boutiques de bonbons, chocolats et autres douceurs font environ 12% de leur vente annuelle pendant cette période.

Article proposé et écrit par Gautier, jeune lecteur de Franchement Bien.