Un robot pour décontaminer les zones infectées par le Coronavirus

A La Rochelle, les ingénieurs de Shark Robotics, travaillent d’arrache-pied pour concevoir un nouveau robot capable de nettoyer les zones infectées et faire face au Coronavirus. L’entreprise attend néanmoins le feu vert de l’Etat pour entrer en production massive et permettre aux robots Rhyno Protect de décontaminer des zones infectées, des zones confinées en diffusant un désinfectant.

Créée en 2016, Shark Robotics conçoit et fabrique, intégralement à La Rochelle, des robots dans les domaines de la sécurité, de la défense, de l’industrie, de l’énergie et du nucléaire. 

Nous vous avons fait découvrir il y a quelques mois, le petit frère de Rhyno Protect, Colossus qui avait été missionné pour aider les pompiers à sauver Notre-Dame de Paris des flammes.

Une technologie performante pour faire face au virus

Conçu pour répondre en urgence aux besoins du personnel hospitalier, et faire face à la virulence de l’épidémie, ce robot baptisé Rhyno Protect fabriqué à partir d’un modèle existant peut décontaminer jusqu’à 20 000 m2 de surface en 4 heures.

La lance à incendie du robot est remplacée par un conteneur chargé de désinfectant qui fonctionne avec système de micropulvérisations pour une pulvérisation à 360°.

Equipé de chenilles souples, il peut grimper des escaliers et accéder facilement à des zones confinées pour diffuser du désinfectant. En plus de son système de micropulvérisations, le Rhyno Protect peut être équipé d’un purificateur d’air et d’une lampe à UV, capable de tuer une grande partie des pathogènes.

120 robots pourraient être livrés et déployés dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les métros, les aéroports, les gares...pour assainir, freiner l’épidémie et réduire les risques d’apparition d’une deuxième vague de contamination.

L’entreprise attend le feu vert de l’Etat

« Notre but est vraiment d’aider les hommes qui oeuvrent quotidiennement dans la lutte contre le virus en leur donnant une solution efficace leur permettant de se protéger du danger” explique l’entreprise rochelaise.

Elle communique et se dit prête à « participer à l’effort de guerre, à notre manière, en créant une solution robotique pour protéger l’homme dans ses tâches les plus dangereuses. Pour l’instant, la production fonctionne au ralenti, nous attendons le feu vert des autorités pour en produire davantage. En deux mois, nous aurions la capacité de créer une centaine de robots, mais pour cela il nous faut des moyens. »

La force du robot est en majeure partie due grâce à la disponibilité de tous ses composants 100% made in France. Fabriqué en aluminium aéronautique, il est assemblé et usiné en France.

Conçu pour résister à de très fortes chaleurs et à des environnements hostiles, sa force réside également grâce à ces applications multiples :

Polyvalent, et interchangeable, en moins de 30 secondes le robot Rhyno Protect, peut se transformer en porte-brancard et transporter des malades. Télécommandé, il permet de réduire considérablement les risques de contaminations et d’infections. Il peut transporter des charges jusqu’à 200 kg et intervenir seul pour transporter des médicaments.

Nous espérons franchement voir dans les rues ces petits robots qui limiteraient considérablement la montée en puissance de l’épidémie.

Un robot franchement indispensable qui offrirait un peu de répit au corps médical.

Crédit photo : Shark Robotics

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.