Le baume de Bouteville ou l’histoire de 2 jeunes passionnés du MIF

baumedebouteville_franchemenbien

On aime Franchement bien ces histoires de jeunes qui se lancent dans le pari fou de reprendre un savoir-faire, de le travailler et de le faire rayonner à travers de le monde.

C’est l’histoire de Lionel Sack, son papa est allemand, sa maman est charentaise. Ses vacances, c’est près de Cognac qu’il les passe. Là, il se lie d’amitié avec un producteur de condiment bien particulier…

L’histoire commence en 1999 à Bouteville, dans ce bien joli coin de Charente, quand un passionné découvre la tradition italienne d’offrir le vinaigre traditionnel de Modène en dot aux jeunes mariés. Il veut alors offrir une version française à cette coutume. Mais pour la rendre encore plus fidèle aux couleurs charentaises alors il n’utilisera pas de simples tonneaux en bois mais les fûts ayant vieilli du cognac pendant près de quinze ans.

En 2014, quand le créateur de cette aventure Made in France cherche à passer la main c’est naturellement vers Lionel Sack et son ami de toujours Cédric Raynaud qu’il se tourne. Les deux jeunes gens foncent, délaissant progressivement leurs métiers dans la finance pour Lionel et l’activité de designer pour Cédric. Les deux amis n’ont plus qu’une obsession : mettre en avant les atouts de leur région et l’excellence des métiers charentais. Des viticulteurs aux tonneliers en passant par le maître de chai.

Vieilli pendant 3, 6 et 10 ans en fûts de chêne, le Baume de Bouteville est plus doux, plus léger et moins acide qu’un vinaigre. Que ce soit pour assaisonner, réduire, déglacer ou agrémenter un plat ou un dessert, son arôme aigre-doux sait sublimer nos recettes. Révélateur de goûts, le Baume de Bouteville se déguste aussi avec des huîtres et coquillages et entre dans la composition de cocktails. De plus, il ne contient aucun conservateur ni allergène. La recette est 100% naturelle, 100% française : moût de raisin (cépage Ugni Blanc), vinaigre de vin (cépage Ugni Blanc).

La reconnaissance est rapidement au rendez-vous puisque dès le mois de mai 2016, le Baume de Bouteville reçoit le label PRODUCTEUR ARTISAN DE QUALITE en étant validé à l’unanimité par les quinze membres fondateurs du Collège Culinaire de France (co-présidés par Joël Robuchon et Alain Ducasse). Le mois suivant, les Epicures de l’Epicerie Fine à Paris offrent au baume de Bouteville la médaille d’OR.