Le Père Castor à l’Unesco

Père Castor à l'Unesco

« Père Castor, raconte moi une histoire » ! Cette phrase a bercé l’enfance de tous les petits français qui voulaient entendre encore une fois l’histoire de Roule-galette, de Poule Rousse, ou encore de Boucle d’or… C’est l’histoire de ces histoires qui vient d’être récompensée par l’Unesco.

Récompense suprême, les archives du Père Castor viennent d’entrer au patrimoine mondial de l’Unesco, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture . Elles ont été inscrites dans le registre « Mémoire du monde », aux côtés de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de l’appel du 18 juin, des archives des frères Grimm ou encore des films des frères Lumière.

Roule-galette, Poule Rousse, Boucle d’or, MichkaLa plus mignonne des petites souris et beaucoup d’autres histoires… ont accompagné les jours et les nuits de millions d’enfants et sont aujourd’hui des classiques de la littérature jeunesse. La maison d’édition, fondée en 1931 au sein des éditions Flammarion par l’éditeur Paul Faucher, a marqué un tournant dans l’histoire française de l’édition pour la jeunesse.

Cette reconnaissance mondiale par l’Unesco concerne plusieurs milliers de documents, dessins originaux, correspondances entre l’éditeur et des artistes, de courriers d’enfants, de  premières éditions compilés entre les années 1930 et la fin des années 1960 par Paul Faucher (1898-1967).  Ces archives comprennent des documents relatifs à ses débuts en tant que libraire mais surtout des documents ayant trait à la conception, à la fabrication et à la diffusion de la collection « Les albums du Père Castor » (1931-1967). Pour l’Unesco, ces ouvrages ainsi que les jeux éducatifs conçus par l’Atelier du Père Castor, « ont rendu efficients et accessibles au plus grand nombre, les acquis théoriques des pédagogues du mouvement de l’Education Nouvelle« .

Ces archives exceptionnelles sont conservées à  la médiathèque du Père Castor située à Meuzac, en Haute-Vienne. Construite sur les terres de la famille Faucher, la médiathèque s’attend maintenant à attirer des chercheurs du monde entier. Des résidences d’artistes sont aussi prévues, avec toujours une part importante consacrée à des animations avec les enfants.

Toujours publié chez Flammarion jeunesse, le Père Castor est riche d’un catalogue de plus de 1000 titres, traduits dans une quarantaine de langues. Ce sont aussi des Premières Lectures, tout un univers de romans de 6 à 10 ans, de documentaires et des livres d’activités.

Franchement merci au Père Castor de continuer à faire rêver et grandir les petits enfants du monde entier !

credit photo : album du Père Castor