Le retour de la « Méduse », la mythique sandale de plage

des sandales bien françaises

Cette sandale en plastique souple et transparente, bon marché, résistante à l’eau est née en France en 1946. Sa production en France a due être arrêtée quelques années face à la concurrence des pays asiatiques. Désormais, la mythique Méduse est à nouveau fabriquée en Vendée.

Les premiers pas des sandales

C’est en 1946, juste après la Seconde Guerre mondiale, alors que l’on manquait de cuir, qu’un coutelier auvergnat, Jean Dauphant invente dans le Puy-de-Dôme, une simple chaussure garnie de lanières en pvc.

Plus tard, en 1962, elles sont produites par l’entreprise « Plastic Auvergne », les Dauphant, père et fils, mettent au point une nouvelle version de sandale moulée en monobloc. La sandale, reconnaissable à sa bride tressée, son bout arrondi et sa semelle à picots est pratique et économique. Elle est très vite adoptée par les français qui lui donnent plusieurs surnoms : « méduse » à Paris « mica » aux Antilles, « squelette » en Vendée, « fifi » dans le nord, « nouille » en Auvergne.

Plus de 100 millions de paires sont alors achetées pour arpenter plages et rochers.

Dans les années 2000, la société familiale Auvergnate connait des difficultés financières importantes face à une trop forte concurrence de l’Asie, elle doit déposer le bilan et l’histoire des mythiques sandales semblent toucher à sa fin…

En Vendée…la production repart d’un bon pied !

C’est en 2003, que l’entrepreneur Pierre Humeau rachète aux enchères Plastic Auvergne et débourse un million d’euros pour les machines et moules d’origine.

La sandale, appelée « sarraizienne » du nom du village « les Sarraix » est rebaptisée « La Méduse », du sobriquet donné par les habitués. Elle devient une marque déposée avec son logo reconnaissable, un petit « splash » étoilé, métallique, épinglé sur les chaussures.

« Elle est associée au plaisir des vacances, à la joie de notre enfance, à des moments de détente » nous dit Anne-Céline Humeau, directrice générale.

En 2009, le groupe Humeau-Beaupréau (également propriétaire des marques chaussures Bopy, Umo, Baudou et Jeep) reprend la société Plasticana, qui maîtrise la production de sandale en PVC recyclable additionné de fibres de chanvre.

La marque française vend environ 500 000 paires de chaussures Méduse par an et séduit également l’export. Les Etats-Unis où la « Méduse », est surnommée « jelly shoe », au Japon et en Corée du Sud, la sandale est portée exclusivement en ville et avec des chaussettes.

Plates, ou à talons pour un look de soirée, elle convient à tous les styles ! Le modèle phare Sun se décline en 42 couleurs et 31 pointures !

Qui a dit que les méduses ne se portent qu’à la plage ? franchement pas nous, puisque la marque française propose même des ballerines, des boots et des bottes.

Crédit photo : Méduse