Le 100% made in France, une valeur forte pour les marques

100% made in France valeur forte pour les marques

Le made in France a le vent en poupe !

Beaucoup de marques jeunes en ont la conviction forte et se lancent sur des concepts innovants et fabriqués totalement dans nos usines en France.

Ces marques portent le made in France comme un étendard.

Mais faire fabriquer en France a un prix, souvent franchement plus onéreux que de confier sa production à des usines dans des pays où la main d’oeuvre est bien moins chère.

Aujourd’hui, les consommateurs se disent prêts à acheter plus cher pour du made in France, par conviction d’abord mais aussi car la qualité est supérieure.

Nous avons interrogé de jeunes start ups du made in France sur les valeurs et difficultés de produire dans l’hexagone :

L’avantage du made in France ?la proximité qui optimise le temps entre la fabrication et la livraison”.

“Savoir où est précisément fabriqué l’objet, voire même parfois par qui, est vraiment très rassurant, surtout pour des articles utilisés par des enfants en bas âge !” nous assure Jean-Pierre de Mon Doudou de France qui, comme son nom l’indique, est une société qui fabrique une ligne de doudous tout doux en France depuis 2013.

Le coût ? “certainement un peu plus cher, et encore…” mais ce sont les valeurs que cela représente qui motivent : “c’est un geste éthique qui permet de faire perdurer le savoir faire français”. Imaginer que “dans certains pays, des enfants en âge d’avoir encore un doudou… pourraient en fabriquent pour d’autres”, est impossible à concevoir pour Jean-Pierre.

La préoccupation est aussi de préserver la tradition pour Maryse de Lunettes de Louisette, tout jeune site qui propose une large gamme de lunettes et verres 100% français.

“Notre ambition est de défendre une tradition française d’artisans lunetiers vieille de plus de 150 ans, nous sommes partis à la rencontre des artisans du Jura pour sélectionner les meilleurs partenaires qui fabriquent des montures de qualité et des verres de très haute technologie.”

Le maintien des emplois et des savoir-faire en France est une motivation : “nous contribuons ensemble à maintenir et développer des emplois qualifiés en France”.

Même si elle avoue que la recherche de partenaires français a été longue et compliquée“les  géants de l’industrie fabriquent en Italie ou plus majoritairement en Asie. Nos lunetiers français, eux, ne bénéficient pas d’une renommée et d’une visibilité importante” et sont donc plus difficiles à trouver.

La qualité des échanges et la confiance réciproque est un critère important : “nous avons trouvé de véritables partenaires qui nous apportent de vrais conseils, une réactivité et une disponibilité incroyables. Après avoir travaillé avec les géants italiens et asiatiques dans le passé, le contraste est saisissant”!