Une jeune joaillerie française pas comme les autres

Vous connaissez le chat rose dans le métro parisien ?

Campagne-Gemmyo

Et bien l’histoire commence en 2011 lorsque Charif demande Pauline en mariage.

Ils se réjouissent de choisir ensemble la bague de fiançailles de Pauline, mais ne trouvent pas, chez les bijoutiers ayant pignon sur rue et dont l’univers leur apparaît intimidant et froid, le bijou qui leur ressemble.

Cette expérience leur donne l’envie de créer leur propre marque de joaillerie. Ils imaginent alors une maison de joaillerie où chacun serait libre d’avoir un bijou unique ; une maison de joaillerie accessible partout et tout le temps ; une maison de joaillerie qui aurait à cœur de faire de l’achat d’un bijou un vrai moment de plaisir.

C’est ainsi que va naître GEMMYO. Association du mot « gemmologie », la  science des pierres précieuses, et de « io », « je » ou « moi » dans les langues latines, ce nom évoque une passion pour les belles pierres et le désir de permettre à chacun de porter le bijou qui lui ressemble.

C’est la première marque de joaillerie à se développer exclusivement sur Internet. Directement sur le site, il est  possible de choisir son modèle, la couleur des pierres précieuses et celle de la monture. Son bijou apparait alors sous les yeux comme par magie ainsi que son prix. Et en un clic, il ne reste plus qu’à passer commande avec l’assurance que la fabrication est réalisée en France avec un savoir faire artisanal respectant l’excellence de la joaillerie française.

Un modèle économique qui change les codes de la profession. Un nouveau concept de jeune joaillerie à la française est né.