Zéro-Gâchis, jeune start-up nantaise à succès

Réduire le gaspillage alimentaire en faisant des économies.

En cette période de Cop21, zoom sur une jeune start-up française qui agit !

Chaque jour, d’énormes quantités de produits ne trouvent pas d’acheteur, alors qu’ils sont toujours excellents à la consommation. Quelques distributeurs les vendent à prix réduit, mais les consommateurs ne sont pas toujours informés de cette aubaine. Une grande surface perd en moyenne chaque année plus de 850 000 euros en produits alimentaires jetés, soit environ 5,6 milliards d’euros sur l’ensemble de la France. C’est pour cela qu’une jeune start-up nantaise, Zéro-Gâchis, propose à sa communauté de consommateurs responsables, les Zéro-Gâcheurs, de les aider dans leurs achats.

L’idée de Zéro-Gâchis ? Mettre en avant les produits à consommer rapidement.

Comment ? En mettant en relation consommateurs et magasins.

Comme ça tout le monde est gagnant :

  • Les consommateurs savent dans quel magasin autour d’eux et à quel moment ils peuvent faire leurs courses pour bénéficier de fortes réductions, tout en adoptant une démarche responsable qui permet de lutter contre le gaspillage alimentaire. De plus, les zones Zéro-Gâchis installées dans les rayons permettent de ne plus jamais manquer ces achats malins.
  • Les distributeurs se rapprochent des consommateurs et écoulent plus facilement leurs stocks, au lieu de devoir les jeter. Les invendus coûtent de l’argent et posent un sérieux problème d’éthique aux magasins, cette solution permet de les résoudre.

Leclerc, Système U, Carrefour et Les Mousquetaires se sont engagés auprès de Zéro-Gâchis. En un an d’expérimentation avec 7 magasins, quasiment 1 million d’euro d’économies ont été réalisées par les Zéro-Gâcheurs (consommateurs de produits Zéro-Gâchis). Ils ont commencé avec la Bretagne mais ne demandent qu’à couvrir le pus vite possible l’ensemble du territoire français.

Simple, mais il fallait y penser.