En France, quand une entreprise a des idées et du culot…

Michel et Augustin_FranchementBien

… On pense assez vite à l’entreprise Michel et Augustin.

Des idées et du culot, ils n’en manquent pas; du talent à revendre, du dynamisme à la pelle! On sait déjà que Michel et Augustin ont réussi à créer un univers drôle et décalé autour de leur marque de yaourts et de biscuits, en multipliant les clins d’œil, les coups de pub audacieux, le buzz rigolo…

Leur dernier coup d’éclat date de la semaine dernière. Les trublions, qui sont en train de se lancer sur le marché américain, ont réussi à s’inviter dans le bureau d’Howard Schultz, le PDG des cafés Starbucks. 

«Tout est parti d’une demande d’un collaborateur de Howard Schultz, qui souhaitait que l’on envoie des échantillons au siège du groupe à Seattle. Nous étions ravis, car nous rêvons d’être référencés par cette enseigne qui possède des milliers de points de vente. Quand nous avons constaté que l’expédition de nos échantillons allait nous coûter environ 1000 dollars par lot, nous nous sommes dit que nous pourrions aller nous-même les livrer sur place à Seattle au bureau d’Howard».

Deux collaborateurs sont désignés pour tenter de rencontrer ce grand patron qui dirige plus de 150 000 salariés dans le monde. Charlotte et Hassan prennent l’avion avec leurs valises bourrées de gourmandises et une caméra qui va leur permettre de retransmettre en temps réel leurs aventures avec humour et drôlerie à destination des fans de la marque.

Leur ténacité, leur inventivité et leur culot vont payer puisque le PDG va finir par leur ouvrir la porte de son bureau… mais après de multiples péripéties!

Très excité par la réussite de l’opération et le business potentiel qui pourrait s’ouvrir à lui, Augustin conclut : «C’est une belle aventure entrepreneuriale vécue en direct par tous nos amis. Pour nous, l’essentiel c’est de poursuivre cette aventure avec le même esprit que le premier jour».

Un enthousiasme et une réussite à la française Franchement communicatives!

Article dans Challenge.fr>

Article et video dans Figaro.fr>