Carmat a du coeur et du génie

Coeur-artificiel-Carmat-franchementbien

La France a du génie ! Et nos inventeurs sont sur le point le démontrer une nouvelle fois. Dans le domaine médical, une innovation semble effectivement ouvrir de nouveaux horizons aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque. Pionnière, la société française Carmat a créé un cœur artificiel totalement autonome qui pourrait régler l’une des principales causes de décès dans le monde : l’insuffisance cardiaque.

Avec son dispositif révolutionnaire, Carmat a pour ambition d’offrir une alternative à la transplantation cardiaque tout en minimisant les risques de rejet. Taille, forme, choix des matériaux, fonctions physiologiques et implantation du greffon : ce cœur artificiel se veut en tout point identique à un cœur naturel et s’adapte aux besoins du patient à partir de données récoltées par des capteurs respectant ainsi sa physiologie, sa sécurité et améliorant sa qualité de vie.

De 2013 à 2015, quatre patients ont bénéficié de la prothèse dans le cadre d’essais de faisabilité destinés à tester la sécurité du dispositif, et qui ont été largement médiatisés. Aujourd’hui, le cœur artificiel accumule une expérience clinique de 21 mois de fonctionnement. Aucun signe de défaillance technique n’ayant été détectée sur ces quatre premiers patients, Carmat travaille donc sur sa deuxième phase d’expérimentation.

Durant ce protocole expérimental, une vingtaine de patients, éligibles à une greffe cardiaque, seront porteurs du cœur artificiel et suivis durant 180 jours. Les aspects sécuritaires ayant été testés durant les premiers essais cliniques, ce sont la qualité et l’efficacité du dispositif qui seront mises sous surveillance cette année.

Des données précises sur l’amélioration fonctionnelle, la réhabilitation des organes, la qualité de vie et le confort du patient seront alors collectées et, si les résultats de cette étape dite « pivot » sont satisfaisants, Carmat sera en mesure de constituer le dossier de demande de marquage CE, premier pas vers la commercialisation.

On souhaite franchement bonne chance à ce superbe projet de santé français dont nous profiterons peut-être tous un jour !