Ils font renaître des marques du made in France

Franchement bien la relève

Est-il franchement nécessaire de rappeler que miser sur le « Made in France » est souvent synonyme d’une quête de sens ?

Eux, ont franchement bien réussi leurs reconversions et, grâce à leurs deuxièmes vies professionnelles, font rayonner notre Histoire, nos savoir-faire ou encore nos expertises.

ENO – Where is Bryan ? Dans la cuisine ! Oui, mais de bateaux !!

Laurent Colas et Antoine Thomas se rencontrent au collège puis se perdent de vue. C’est le destin qui les réunira quelques années plus tard à l’armée où ils ont servi la patrie comme chasseurs alpins. Depuis, ses deux là ne se quittent plus. En 2003, à 37 ans, les deux amis ont des envies d’entreprenariat et rachètent l’entreprise ENO.

Une entreprise, autrefois familiale, spécialisée dans l’équipement de cuisson compact. Au cours de ses 100 ans d’histoire l’entreprise assoit son expertise dans l’art délicat de l’émaillage.

Depuis le rachat, Laurent et Antoine ont hissé ENO, leader mondial dans la niche des cuisines de bateaux, rachetant même leur principal concurrent canadien et en relocalisant tous les postes en France.
Pour le grand public, depuis 2005 ENO est devenue la référence de la plancha, l’alternative saine et gourmande du barbecue. Et made in France ? ils le sont de l’émail à la fonte et ils le prouvent avec le Label Origine France Garantie.

Poupard et DelaunayBicorne l’artiste !

Charlotte Langlois à l’origine est une artiste de la livre. Non, il ne s’agit pas d’une faute de frappe et Charlotte n’est pas romancière 🙂

Sa première vie, c’est dans la finance à la City de Londres qu’elle l’a vécue. Jusqu’à un beau jour de 2012 où elle fût rattrapée par cette fameuse quête de sens. Elle plaque tout, rentre à Paris avec une seule ambition : faire revivre une belle maison française.

Le hasard ? Le destin ??? Après quelques recherches, elle se rend compte que la Maison Poupard et Delaunay, fournisseur des chapeaux de Napoléon, est aux oubliettes. En plus, Poupard sonne familièrement à ses oreilles. Pour cause, ce nom est inscrit dans l’arbre généalogique de son mari ; Il n’en fallait pas plus pour la décider.

Depuis, Charlotte trouve son épanouissement dans la création de chapeaux d’une rare qualité, dont chaque modèle porte le prénom d’un membre de la famille de l’Empereur. Mais ce qui lui prouve que son choix n’est pas Trafalgar, c’est l’humanité qui définit son quotidien.

LesJouetsFrancais.frDis Maman qui a fabriqué mon jouet ?

Pamela Magotte le sait elle ! Exaspérée de voir ses quatre enfants manipuler des jouets qui viennent de très loin, pas très robustes et quelque fois toxiques. Elle décide donc de mener une guerre, une révolution, mais avec des soldats de plomb – enfin plutôt un ordinateur. Elle rachète un site internet tombé en désuétude lesjouetsfrancais.fr pour un 1 euro sur lequel, elle référence, tout un éventail de jeux destinés aux enfants de 0 à 12 ans. Des jeux qui éveillent l’imagination des enfants, développent leur motricité et qui participent à leur apprentissage, des poupées, jeux de sociétés. En tout, il y a plus de 700 références provenant d’une trentaine de fabricants français dont une grande majorité sont labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant. Ces artistes, Pamela Magotte les a tous rencontrés et se porte ainsi garante du savoir-faire d’artisans régionaux, de la qualité et la durabilité des produits.

Franchement bravo, la relève!