Lambert : des robes de mariée Made in France

Robes et de mariée et du soir

Lambert Créations confectionne des robes de mariée depuis 40 ans dans son atelier près de Rennes. Après avoir frôlé la liquidation en 2007, l’atelier a su se remettre en question, et se positionner sur du “haut de gamme”,  tout en maintenant sa fabrication française. Elle se démarque désormais par son style “couture accessible” et ses formes fluides.

Un savoir-faire français qui ne tenait qu’à un fil

A l’origine, dans les années 1960, la maison Lambert, était spécialisée dans la fabrication de coiffes de mariées. En 1972, l’atelier se diversifie et réalise des robes pour les mariées de la région. Au fil du temps, la marque est reconnue pour ses créations originales et la qualité de ses réalisations.

En 2007, période difficile : entre les grandes enseignes à bas prix et les créateurs indépendants très haut de gamme, Lambert Créations peine. Il faut soit délocaliser, soit rester en France, rencontrer son marché et remplir son carnet de commandes. Pour Manuela, la directrice générale, pas question de délocaliser, ce sera du made in France! Après avoir formé ses équipes aux techniques “haut de gamme”, Lambert épouse le marché de la “couture accessible”. Ces robes valent en moyenne 1 600 euros.

De plus, pour avoir des commandes tout au long de l’année, elle ouvre son atelier nommé “Atelier France Confection” (AFC) à d’autres marques de luxe qui leur confient la réalisation de leurs modèles. De fil en aiguille, la situation s’améliore.

“On a passé la marche ! En proposant du haut de gamme, on a rempli le carnet de commande de notre atelier sur toute l’année. Aujourd’hui, ça paye et on vient nous chercher” confie Manuela.

Dans l’atelier près de Rennes, on trouve des robes fluides,  des moulages sur mannequin, des drapés, des plis ou encore des bustiers. Le travail à la main prédomine avec des réalisations sur mesures, des coutures anglaises, des finitions raffinées…des matières nobles comme les crêpes, les soies, les jacquards, les mousselines, les organzas et les dentelles de Calais.

Les 2 000 robes qui sortent chaque année de l’atelier partent en France, mais aussi en Europe et à l’autre bout de monde.

Une histoire de famille

Chez les Coulombel, l’entrepreneuriat se conçoit en famille: Roland est Gérant et Manuela dirige la maison.

Ils encadrent leurs 16 employés “à la confiance”. Certains sont là depuis 20 ou 30 ans et des jeunes viennent d’arriver et apprennent le métier auprès des plus anciens. Pour améliorer le confort au travail, l’atelier est très clair et le parc de machines rénové. C’est en musique que Laurence, Delphine ou Amélie réalisent leurs créations. Clément quant à lui s’occupe des “gradations” manuelles .

La nouvelle structure est organisée autour de deux pôles : un pôle de production  (coupe-montage-finitions) et un pôle technique (patronage, gradations manuelles, fiches techniques, prototypes…).

La maison confectionne une cinquantaine de modèles et 35 créations sont dessinées chaque année par une styliste parisienne.

Elégance à la Française et French Touch sont franchement dans la corbeille de la mariée Lambert !

AFC sera au salon Made in France Première Vision les 3 et 4 avril prochains au Carreau du Temple à Paris.

Crédit photo : AFC

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il y a de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>>