Les « entreprises Franchement Bien » : La Camif

La Camif est une entreprise française qui a été relancée en 2009 par Emery Jacquillat sur un modèle qui mise sur la fabrication française, le développement durable et l’humain. Entreprise à mission, elle souhaite redonner le pouvoir au consommateur et proposer des produits positivement contributifs pour la société. Interview video avec Emery Jacquillat.

Entreprise « Franchement Bien »: La CAMIF

Rencontre franchement sympa avec : Emery Jacquillat

Lieu de tournage : Mines Paristech

Interview : Emery Jacquillat de la Camif

Franchement bien : « Bonjour Emery Jacquillat. Pouvez vous nous parler de la Camif et de toutes les initiatives Franchement Bien que vous avez initiées ? »

Emery Jacquillat : Bonjour, le 1er truc que j’ai fait de Franchement Bien en 2009, c’était de relancer la Camif. Et la relancer sur un nouveau modèle d’entreprise, sur le digital, sur internet,en misant sur la qualité, la fabrication française et le développement durable. C’est 3 piliers de notre offre aujourd’hui. On travaille avec 137 fabricants français et on porte une attention particulière à la façon dont sont fabriqués les produits.

Redonner le pouvoir au consommateur

Une des premières innovations Franchement Bien qu’on a lancée, c’est de redonner le pouvoir au consommateur : celui d’utiliser son pouvoir d’achat pour choisir un produit qui est fabriqué près de chez lui. Donc, il peut aujourd’hui, sur le site de la Camif, utiliser le critère de choix de la région de fabrication, utiliser aussi des critères sociaux et environnementaux pour choisir des produits qui sont fabriqués plus près de chez nous, qui sont fabriqués mieux pour l’homme, mieux pour la planète. L’enjeu est de redonner le pouvoir au consommateur de s’inscrire dans cette consommation responsable , redonner du sens à son achat. Savoir d’où ça vient, comment c’est fabriqué, par qui c’est fabriqué avec des vidéos reportage au cœur des usines, comprendre tous les savoir-faire, tous les métiers qui se cachent derrière l’entreprise et aller jusqu’à la transparence de l’origine des composants, combien de kilomètres ils ont fait pour arriver jusqu’à l’usine…

Et une autre chose aussi franchement bien qu’on a fait, c’est le tour de France qu’on fait chaque année, où pendant 4 à 5 semaines, on va à la rencontre des fabricants français avec lesquels on travaille. On invite nos clients et nos collaborateurs à passer des journées ensemble pour échanger avec les ouvriers, découvrir les savoir-faire. On travaille ensemble avec des ouvriers, des clients et des collaborateurs de la Camif, à imaginer les nouveaux modèles de production, les nouveaux modèles de consommation qui sont au cœur de la mission de la Camif.

Une entreprise à mission

On est aujourd’hui, ici aux Mines puisqu’on a collaboré avec Mines ParisTech depuis 2013 à travailler sur la raison d’être de la Camif. Comment redonner du sens à nos entreprises, savoir comment elles peuvent être d’avantage contributrices pour qu’elles soient vraiment franchement bien. Parce que, notre conviction, c’est que c’est avec l’entreprise qu’on peut adresser des enjeux de société et qu’on peut véritablement mettre en œuvre les changements dont le monde a besoin. Ce travail qu’on a fait avec Mines ParisTech a abouti à la définition de notre mission, qui est une mission franchement bien, proposer des produits au bénéfice de l’homme et de la planète, et imaginer, en mobilisant tout notre écosystème des nouveaux modèles de consommation et de production. Nous, on croit à une économie plus locale, plus circulaire, plus inclusive. Et je crois que l’entreprise du 21ème siècle, en tout cas c’est ce dont on est engagé à la Camif, c’est l’entreprise à mission dont on a parlé ce soir.

Des produits positivement contributifs pour la société

Par exemple, on a des gammes de produits qui ont été lancées avec des centres de réinsertion par le travail de personnes handicapées, et qui ont travaillé avec des designers, chose qu’ils n’avaient jamais fait; avec des consommateurs aussi, pour pouvoir véritablement faire des produits dont les consommateurs ont envie. Aujourd’hui, on accélère cette transition avec notre écosystème de fabricants français vers des produits qui sont positivement contributifs pour la société.

Je crois aujourd’hui qu’une entreprise qui performe est une entreprise qui a un triple profit : un profit social, un profit environnemental et du coup un profit économique.

C’est en redonnant du sens, qu’on va avoir de l’engagement

Au niveau humain, on a une culture d’entreprise qui est avec 3 valeurs, on dit qu’on est triple A : Audace, Agilité et Attention; l’attention à soi-même d’abord et l’attention aux autres, l’attention aux enjeux environnementaux. Donc l’humain est au cœur de toute notre problématique et de tout ce que l’on fait bien sûr.

Par exemple, le budget est fait de manière collaborative. C’est 9 personnes de l’entreprise qui n’ont jamais fait de budget de leur vie, qui, chaque année sont élues et vont conduire l’exercice budgétaire, la feuille de route et traduire ça en des plans chiffrés et présenter le budget à toute l’entreprise et également aux actionnaires. Parce que c’est en redonnant du sens que l’on va avoir de l’engagement. On ne s’interdit rien à la Camif, on a une culture de l’expérimentation permanente.

Autre exemple, nos entretiens annuels, c’est un exercice un peu statutaire et un peu rasoir. Nous, on les fait franchement bien nos entretiens annuels, ce sont des balades le long de la Sèvre parce qu’on a la chance d’être à Niort. On profite du cadre magnifique du marais Poitevin. Ça, ça change complètement le rapport entre le manager et la personne. On marche côte à côte, on est dans une démarche positive parce qu’on avance ensemble, on n’est pas face à face comme dans un entretien dans une pièce fermée, là on est dans la nature et on marche ensemble, on progresse. Il y a beaucoup de vertus aussi à la marche parce qu’il y a de la respiration et on a besoin de prendre sa respiration, de pouvoir mieux dire les choses, de marquer quelques silences. On l’a initié il y a 2 ans et demi et ça fonctionne très bien, alors quand on voit les gens en basket qui arrivent à l’entreprise, on sait qu’ils ont l’entretien annuel mais c’est plutôt positif.

PDG, pour moi ça veut dire Prof de Gym

Si on veut maintenir son entreprise agile, ouverte sur le monde, etc,… il faut bouger ! Chaque jour, faire des petits pas…Par exemple, chaque année, on fait la journée j’aime ma boîte où il y a toujours soit un prof de yoga ou un coach sportif qui vient.

Mais le PDG lui-même doit être celui qui bouge son entreprise et qui bouge lui-même. Alors j’ai ce petit clin d’œil PDG prof de gym, je trouve ça sympathique. Je suis véritablement convaincu que le rôle du PDG aujourd’hui, c’est juste de livrer une vision claire du projet de l’entreprise, qui fait sens, et ensuite d’abandonner le pouvoir et de laisser les collaborateurs se saisir de cette mission et de la traduire dans leurs enjeux au quotidien, dans leurs enjeux opérationnels. Et, vous voyez, quand on a fait la démarche de devenir une des premières “B-Corp” en 2015, ce qui m’a fait plaisir c’est que je me rend compte à quel point les collaborateurs se sont saisis de la mission.

Quand ils ont par exemple un choix à faire entre deux prestataires pour l’hébergement des serveurs, ils vont évidemment prendre celui qui est le plus près du siège social de l’entreprise, c’est naturel, ils incarnent le projet. Quand on fait la journée porte ouverte lors du “Black Friday”, on ferme le site de la Camif, c’est nos collaborateurs qui animent les ateliers pour montrer qu’il y a des alternatives positives à la surconsommation. Parce qu’on pense qu’il y a un nouveau modèle à inventer et c’est nos collaborateurs, eux-mêmes, qui portent ce nouveau modèle. C’est un modèle de consommation plus responsable. Peut-être qu’on va consommer moins, mais on va consommer mieux et on va retrouver du contrôle sur notre pouvoir d’achat pour favoriser l’emploi local, faire faire moins de kilomètres aux produits.

C’est l’alignement du citoyen, du collaborateur et du consommateur : c’est en fait les 3 même personnes ! Ce lieu de l’entreprise est le lieu de l’alignement et c’est ça qui nous anime et qui fait que le projet de la Camif est un très beau projet qui fait franchement du bien !

Merci Emery !