Solidarité Covid: ces entreprises françaises qui partagent leurs gains

des entreprises françaises partagent leurs gains

Depuis le début de la crise sanitaire, des entreprises françaises s’engagent ! Certaines entreprises agroalimentaires ont vu leurs produits atteindre des records de vente dans les supermarchés. Des mutuelles ont fait des économies grâce aux baisses des accidents de la route…Pour elles, impossible de gagner de l’argent alors que d’autres sont à l’agonie. Histoire de ces entreprises françaises franchement exemplaires, qui se sont organisées pour reverser leurs gains et les partager auprès de ceux qui en ont le plus besoin.

Un fonds de soutien franchement bien

La marque du consommateur, “C’est qui le patron”, s’est lancée sur l’envie de créer une alimentation de qualité, responsable et qui rémunère au juste prix les producteurs. Pour cela, les produits sont réalisés sur la base d’un cahier des charges réalisé collectivement par les clients finaux et prenant en compte les besoins financiers des producteurs.

Début avril, alors que la France semble totalement à l’arrêt, l’entreprise d’agroalimentaire engagée met en place une formidable initiative : un fonds de soutien des consommateurs et des citoyens. Elle décide de reverser les gains additionnels liés à l’augmentation de ses ventes pendant le confinement à ceux qui souffrent économiquement de la situation actuelle.

La marque demande à d’autres grandes marques alimentaires de rejoindre l’initiative. Comme le souligne Nicolas Chabanne, co-fondateur : “il n’est pas possible que la crise enrichisse certains et qu’elle en condamne d’autres”.’Il faut à la fois soutenir ceux qui sont en difficulté et aider ceux qui travaillent chaque jour pour permettre à notre pays de tenir debout (soignants, éboueurs, salariés, routiers, producteurs…)”.

Depuis la crise sanitaire, la marque enregistre une forte augmentation de ses ventes de + 387 % sur les pâtes, + 142 % sur la farine, + 70 % sur les oeufs, etc., elle a ainsi fait appel à ses sociétaires pour redistribuer le montant des surventes. La coopérative s’engage à verser 100 000 euros et le double d’ici à fin mai.

Solidaires, des entreprises de l’agroalimentaire reversent leurs gains

Depuis, Panzani et la laiterie Saint-Denis de l’Hôtel (LSDH) ont emboité le pas de la solidarité et suivent le même modèle . Carrefour, aussi, vient de répondre positivement à l’appel.

Panzani, a doublé ses ventes sur les premières semaines du confinement et annonce verser immédiatement 150 000 euros au fonds de la marque du consommateur. LSDH, apporte 50 000 euros. Le distributeur Carrefour s’engage à verser 100 000 euros dès maintenant, puis il versera 50 000 euros chaque semaine au moins jusqu’au 11 mai.

Les sommes seront directement reversées aux personnes en souffrance et les commerces dans le besoin. Chaque personne sera identifiée, sa situation sera étudiée, puis approuvée. Nicolas Chabanne précise : “nous irons vérifier, avec beaucoup de bienveillance, si l’argent est bien arrivé à destination et si l’aide a eu une véritable incidence positive”.

La Maïf reverse ses gains liés à la baisse des accidents de la route à ses sociétaires

Dans un autre domaine, l’assureur la Maif estime que la baisse du nombre d’accidents sur les routes depuis le début du confinement lui permet de réaliser une économie d’environ 100 millions d’euros

L’entreprise décide de reverser cette somme à ses sociétaires. Dans un communiqué, elle annonce que 2,8 millions de bénéficiaires recevront 30 euros par véhicules assurés. L’assuré pourra, soit disposer de cette somme, soit décider de la reverser à l’une des trois associations partenaires : la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, l’Institut Pasteur ou le Secours Populaire.

Une attention particulière est portée aux sociétaires soignants et personnels mobilisés, qui bénéficient sans surcoût des options « assistance 0 km » et « véhicule de remplacement ».

Solidarité et partage, initiatives innovantes et franchement exemplaires, osons croire que le monde de demain sera franchement différent !

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.