Un second envol pour les pièces d’avion

recyclage pièces d'avions

Un fauteuil, une lampe, un hublot d’avion qui a parcouru des milliers de kilomètres sont recyclés et revalorisés de façon inédite par des talents du design français. Une Start up française, a Piece of Sky, est à l’origine de ce projet innovant qui donne une deuxième vie aux pièces d’avion.

Un projet qui décolle chez Airbus

C’est en février 2017 qu’Airbus lance un challenge à 130 jeunes managers internes. Ils doivent trouver une idée, quelque chose en plus pour valoriser l’entreprise. Parmi les 130 candidats, nous avons découvert Anaïs et Jérémy, au sein d’Airbus, Anaïs accompagne la transformation digitale et Jérémy est en charge de la qualité de l’A350.

Comme nous le dit Anaïs : “entre-nous, le courant est tout de suite passé, nous avions envie, dans nos métiers sérieux, de plus de fun et gérer mieux les déchets”. Anaïs, enthousiaste,  poursuit: ” chez Airbus, nous sommes passionnés et c’est triste lorsqu’un avion meurt, il est démantelé pour être fondu, il nous fallait trouver une idée pour valoriser les pièces qui sont si belles”.

Le upcycling a le vent en poupe, pour Anaïs “il est fun et créatif”, elle prend alors contact avec un designer français Bertrand Marc, lui envoie une photo d’un bord d’attaque d’une aile d’un A350. Il est immédiatement séduit et tout s’enchaine…Le projet démarre et porte le nom A piece of Sky. 

En mai 2017, ils présentent leur projet à Airbus et sont finalistes. Sur le podium, ça plane pour eux, A Piece of Sky intègre le bizlab de Toulouse, l’incubateur d’Airbus, qui durant 1 an leur permet d’obtenir un aide financière et des formations.

Des pièces d’avion en mobilier design

Franchement, le saviez-vous ? La durée de vie moyenne d’un avion est de trente ans, et dans les vingt prochaines années, plus de 5 000 carcasses seront disponibles avec, comme plus grosse source, l’A320. Un avion en fin de vie est vendu et part chez un démanteleur où il est découpé et fondu.

Pour Airbus un cimetière à ciel ouvert est un non-sens écologique. L’un des objectifs de A Pièce of Sky est de contracter un partenariat avec ces usines de démantèlements pour récupérer les pièces souhaitées et proposer  une seconde vie à des pièces d’avions en fin de vie. L’encadrement d’un hublot devient alors table basse ou une aile devient une bibliothèque. Comme nous l’explique Anaïs : “avec un avion, on fabrique quelques centaines de pièces de mobilier, nous voulions valoriser cet héritage industriel».

Pour cette grande première, 11 talents du design français sont rassemblés. Grâce à eux, douze pièces au design original ont vu le jour. On peut, entre autres, se prélasser dans le fauteuil Radôme réalisé à partir du nez d’un A350 en fibre de verre renversé et découpé. Admirer le ciel grâce à des bielles découpées et suspendues qui deviennent des luminaires télescopiques de toutes les couleurs à suspendre ou à poser ou encore des étagères en carbone aéronautique réalisées par Maximum Paris.

Envolez-vous sans sortir de chez vous

Le 15 avril 2019, la plateforme commerciale en ligne A Piece of Sky ouvre ses portes et permet des précommandes. Les prototypes nés de l’imagination des designers sont limitées et numérotées. L’initiative permettra de réutiliser entre 5 et 10 avions en 2019, soit 2 000 pièces, pour une livraison prévue en janvier 2020.

Cette démarche avant tout artistique est aussi une manière intelligente de revaloriser le patrimoine industriel d’Airbus en s’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire.

Attachez vos ceintures, ça va franchement décoller pour le mobilier design en pièces d’avion recyclées, car rien ne se perd, tout se recycle !

Crédit photo : A piece of Sky

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il y a de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>>