Un vélo électrique nouvelle génération et made in France

Depuis le déconfinement, la pratique du vélo a le vent en poupe. SEB, le spécialiste français d’électroménager devient partenaire industriel d’une start-up de vélos électriques. Les vélos Angell, ultra connectés et portés par Marc Simoncini, seront assemblés dans l’usine historique du groupe SEB, à Is-sur-Tille en Côte-d’Or et les premiers vélos sont programmés pour l’été.

La pratique du vélo devient un nouveau geste barrière, car il permet de respecter la mesure de distanciation. Depuis le déconfinement du 11 mai, la fréquentation des pistes cyclables a augmenté de 44% et de nombreuses villes ont même aménagé des pistes cyclables temporaires “Spécial Covid”.

Le vélo Angell a des ailes

Angell est le joli nom de ce vélo dessiné par le designer marseillais Ora-ïto et développé depuis trois ans par une équipe de vingt personnes de la start up Zébra fondée par Marc Simoncini et Jules Trecco.

Le vélo Angell est épuré et stylé et mise tout sur son design et sa légèreté puisqu’il pèse 13,9 kg et existe en deux coloris (argent et noir). Son cadre est en aluminium en forme de parallélépipède. Il a des freins à disque, une fourche en carbone…à coup sûr, il va séduire un grand nombre de cyclistes citadins qui pourront rouler environ 70 km avec sa batterie de 360 Wh fixée sur l’arrière du tube de la selle. Il vous en coutera tout de même pas loin de 2 700 euros.

Le poste de pilotage d’Angell est un réel cockpit avec un ordinateur de bord et un écran tactile de couleur et personnalisable qui peut afficher la météo, l’indice de pollution, le niveau de batterie, le mode d’assistance, le programme de pédalage, la vitesse, les calories consommées et le guidage GPS. Les poignées disposent de clignotants et d’un système synchronisé avec le GPS qui émet des vibrations pour indiquer la direction à prendre. Petit plus, en cas de chute, le vélo envoie un message au contact d’urgence programmé !

Avec deux batteries, l’une pour rouler, l’autre pour alimenter la connexion par bluetooth du vélo au smarthphone, il dispose d’une clé digitale pour le cadenas, d’une alarme et d’un tracker pour suivre et retrouver le vélo perdu ou volé.

Fabriqué par Seb, c’est bien !

Parrainé par Marc Simoncini, le fondateur de Meetic, le vélo Angell sera assemblé par l’entreprise SEB dans l’usine d’Is-sur-Tille en Côte d’Or.

SEB devient le partenaire industriel exclusif et prendra en charge l’industrialisation et la fabrication de tous les vélos. Ce site créé en 1976, qui fabrique habituellement des friteuses, des multicuiseurs, des robots prend une nouvelle direction comme l’explique Jules Trecco, le co-fondateur de la start up Zébra : « SEB s’occupe de l’approvisionnement des pièces, de la fabrication des cartes électroniques et de l’assemblage. La création du cadre est faite dans une fonderie en France et nous avons la charge du software pilotant tout le vélo (batterie, moteur, cockpit) ».

SEB souhaite fabriquer plusieurs dizaines de milliers d’unités par an et son entrée au capital de Zébra est un élément déterminant dans la levée de fonds de la start up.

Thierry de La Tour d’Artaise, PDG du Groupe SEB, déclare : « Avec Angell, nous sommes heureux de pouvoir mettre à disposition notre savoir-faire industriel pour la fabrication et l’industrialisation en France d’un projet d’avenir. L’innovation et l’entrepreneuriat sont des valeurs fortes du Groupe SEB depuis sa création, tout comme Angell. Nous voulons contribuer à bâtir un futur plus sain, plus sûr. » il poursuit en déclarant “C’est un projet qui est porteur d’avenir et de sens”, a-t-il estimé, évoquant “un changement de vie des consommateurs dans leur mode de locomotion”.

Un vélo ultra léger, connecté muni d’accessoires intelligents

Tout est franchement bien pensé. Les accessoires intelligents combinent soin de l’environnement, confort et bien-être. Le garde-boue est en bois, des bandes réfléchissantes sont sur les pneus, un joli panier en bois est disponible pour vos courses. En option on peut obtenir un sac à dos imperméable et réfléchissant, un manteau imperméable à led, un masque antipollution, un porte bidon…

Les premières livraisons sont programmées à l’été 2020. Avec un prix fixé à 2 690 euros, il sera distribué sur le marché européen dans six pays. Actuellement disponible en pré-commande, Angell Bike se veut comme un lab d’innovations de la mobilité urbaine et du vélo et 5% de son chiffre d’affaires sera investi pour faire émerger des idées et innovations. Marc Simoncini souhaite et dit « devenir le leader mondial du smart bike urbain ».

Déjà 2 000 pré-commandes, Marc Simoncini fait le pari que, d’ici 5 ans, il n’y aura plus de voitures individuelles dans les centre-villes européens !

credit photo : Angell

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.