Une lampe magique qui éclaire les dyslexiques

Une lampe innovante

Présentée au CES de Las Vegas en janvier dernier, la lampe innovante Lexilight permet aux 7 millions de personnes en France atteints de dyslexie, un apprentissage ou une aide à la lecture. Elle améliore la qualité de lecture grâce à une lumière pulsée et modulée qui corrige l’effet miroir que voit un dyslexique. Un nom anglophone pour cette innovation mondiale, mais ne vous y trompez pas, tout est 100% breton.

Une personne non dyslexique a un seul œil dominant qui envoie une information principale au cerveau, qu’il sait analyser. Une personne dyslexique dispose, au contraire, de deux yeux dominants qui envoient simultanément deux informations différentes au cerveau qui crée des images miroirs et perturbe la lecture. C’est sur ce dysfonctionnement que agir la lampe magique.

Une lampe innovante et intelligente

La lampe Lexilight a la particularité de modifier l’émission lumineuse afin de créer un oeil dominant. Grâce à des diodes LED, elle diffuse une lumière dont les ondes sont adaptées à la vue de l’utilisateur. Plusieurs paramètres peuvent varier notamment la fréquence de rafraîchissement, ainsi, un œil prend le pas sur l’autre et estompe l’effet miroir.

Une découverte rennaise

Tout a débuté en 2017, lorsqu’une équipe de chercheurs de l’Université de Rennes et la start-up française Lexilight sollicitent un fabricant d’éclairages LED. Comme l’explique Jean-Baptiste Fontes, fondateur de la start-up, “nous avons travaillé de concert pendant un an pour développer ce produit et le valider scientifiquement”.

Il poursuit en expliquant “il s’agit d’une innovation mondiale” et de se dire que l’on peut apporter une aide aux dyslexiques, chez qui le taux d’échec scolaire est malheureusement plus probable, constitue une réelle source de motivation”.

La première version existe depuis un an et 300 personnes ont pu la tester et valider avec les chercheurs l’efficacité de la technologie. En tout, 87% des utilisateurs ont rapporté un bénéfice immédiat.

La deuxième version, plus design et dotée d’améliorations technologiques, entre sur le marché. La start-up explique : “nous avons par exemple ajouté une fonction de réglage de l’intensité lumineuse. C’est important car, parfois, les élèves se retrouvent à côté d’une fenêtre. La lumière de la lampe y est atténuée.”

Une fabrication 100% made in France

Les lampes sont fabriquées en Bretagne à Saint-Malo à l’atelier du courrier, une entreprise solidaire d’utilité sociale dans laquelle 98% des collaborateurs sont en situation de handicap.

Lexilife travaille également avec des professionnels de la santé (orthophonistes, orthoptiste, ergothérapeute) et est partenaire d’associations de dyslexiques pour implanter ses lampes dans toutes les régions et permettre au plus grand nombre de tester cette technologie.

Une lampe franchement innovante qui illumine la vie des dyslexiques.

Crédit photo : Lexilight

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.