Une start-up française invente le drone sauveteur en mer

un drone qui sauve des vies

Le dernier rapport de l’ONS rapporte une augmentation des noyades par rapport à 2015 ! Avec le Helper, nos plages du littoral sont et seront franchement bien surveillées tout l’été. Made in France, fabriqué dans les Landes, il est destiné à aider aux procédures de sauvetage en mer. Grâce a toute sa technologie, il sauve des vies même dans des conditions climatiques difficiles. 

Un drone assistant pour aider les sauvetages en mer

HELPER (Human Environment and Life Protection Emergency Response) est un drone homologué par la Direction Générale de l’Aviation Civile. Muni d’un gps et d’une boussole, il repère et transmet en quelques minutes les coordonnées précises de la victime aux maîtres-nageurs sauveteurs (MNS), et bateaux de sauvetage… 

Muni d’une bouteille d’oxygène, d’une bouée de sauvetage se gonflant au contact de l’eau, il est équipé d’une caméra thermique qui lui permet une reconnaissance et un contrôle permanent sur l’état de la victime avant l’arrivée des secours. Avec sa radio embarquée et son autonomie de 15 à 25 minutes, il reste auprès de la victime et peut même lui parler et le rassurer.

Un bijou de technologie

Poids plume de 3,9 kg, en aluminium et ultra stable, il opère même sa mission de sauvetage en cas de fort vent (100 km/h). Avec des pointes de vitesse de 55 km/h, et une couverture totale de 2 kilomètres, le drone procède à des interventions rapides et maîtrisées. 

Une fine équipe aux commandes

L’idée vient de Fabien Farge, co-fondateur de Helper Drone, qui travaille depuis 15 ans en tant que médecin urgentiste sur les plages landaise. C’est en jouant sur la plage avec un drone, qu’il a eu l’idée ! « Pour sauver des vies, chaque seconde compte », ajoute-t-il. “Le drone m’est apparu comme une solution évidente”, explique-t-il.

Avec l’aide du pilote de drones Gérald Dumartin, il élabore une premier engin et les deux frères Anthony et David Gavend entrent vite dans l’aventure. L’un est programmeur système et graphiste, l’autre programmeur système, électronique il ajoute comme il le dit sa patte 2.0. La fine équipe conçoit et produit en 2016, ce petit bijou de technologie 100% française.

La start-up a rapidement pris son envol sur les plages des Landes à Biscarosse ou Lacanau et Messanges. Testé depuis deux étés, le drone a déjà sauvé 6 vies.

Le Grand Jury des Prix EDF Pulse 2018 a récompensé cette solution dans la catégorie « Smart Health & Self ». Le drone avait déjà obtenu, à ses débuts en 2016, le 1er prix du concours Lépine.

Un avenir prometteur

Les plages françaises ne sont pas les seules à demander à la start up d’intervenir et d’innover. Les installations offshores sont très intéressées  « On a été les premiers à partir sur les plateformes pétrolières avec Total pour mener des tests sur l’environnement, la sécurité », explique Anthony Gavend. C’est la première entreprise au monde à être autorisée à faire voler un drone sur une plateforme pétrolière.

En deux ans, la Start up a déposé 5 brevets. Fabien Farge explique « Il peut être utilisé pour secourir un homme à la mer, mais aussi pour mesurer l’épaisseur d’une nappe d’hydrocarbure en cas de fuite, grâce à sa caméra thermique », l’observation de l’expansion d’une marée noire, le transport d’une trousse de secours ou d’un défibrillateur…

Le Drone pourrait bien devenir le premier maillon de la chaîne des secours !

Ne soyez pas étonnés cet été si vous apercevez dans le ciel ce petit engin coloré qui pourrait franchement révolutionner les sauvetages en mer.

Crédit photo : Helper

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il y a de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>>