Coronavirus : l’industrie française se mobilise

L'industrie française se mobilise

Face à la pandémie qui touche le monde entier, les actions de solidarité et de générosité émergent chaque jour. Depuis l’annonce de pénurie de masques de protection et de gels hydroalcooliques, l’industrie française se mobilise. Les usines textile et cosmétique tournent à plein régime pour produire ces produits qui manquent cruellement.

L’industrie textile française à plein régime pour fabriquer des masques de protection

D’ordinaire, les tissages de Charlieu, dans la Loire, fabriquent des tissus jacquard pour la mode et l’aéronautique ainsi que des sacs recyclables via leur marque L’indispensac. Dès le 13 mars, l’entreprise s’est mobilisée jour et nuit pour concevoir un prototype qui a été validé par la direction générale de l’armement. Aujourd’hui, l’usine tourne à plein régime et leur objectif est de pouvoir produire 100 000 masques par jour ! Les demandes de masques peuvent être faites via ce formulaire.

Entre temps, les marques de jean 1083 à Romans-sur-Isère, Atelier Tuffery dans les Cévennes et Dao Davy à Nancy ont aussi répondu présent et ont fabriqué les leurs à destination des personnels de leur région.
Désormais, c’est une centaine d’usines de textile français qui se sont regroupées pour réfléchir ensemble sur la situation. Les usines et les personnels sont mobilisés pour fournir gratuitement ces masques.

Sur le site de Défi mode, on peut trouver le cahier des charges pour la fabrication de masques alternatifs aux masques FFP2 ainsi que pour la fabrication de masques anti projections.
Des tutoriels pour réaliser son masque soi-même circulent aussi sur la toile. Ces modèles conçus pour “pouvoir se protéger et continuer son activité professionnelle” ne s’adressent pas au personnel de première ligne qui prend en charge les patients atteints du Covid-19 et qui doit impérativement porter un masque homologué.

Les usines de cosmétique modifient leurs chaines de production pour produire du gel hydroalcoolique

Concernant les gels hydroalcooliques, L’Oréal et LVMH se mobilisent. Dès mercredi dernier, L’Oréal a annoncé la fabrication de gel hydroalcoolique gratuitement « pour soutenir les besoins des autorités sanitaires françaises et européennes » et « vouloir intensifier leur production en quantité importante dans les prochaines semaines ». La marque du groupe La Roche Posay, doit équiper les hôpitaux, Ehpad et pharmacies quant à Garnier (autre marque du Groupe) elle doit approvisionner la grande distribution alimentaire.

Pendant ce même temps, les usines Dior, Givenchy et Guerlain sont prêtes à sortir 12 tonnes de gel hydroalcoolique de leurs usines.

Le groupe Pernod-Ricard, quant à lui, a mis à disposition ses stocks d’alcool pur : 70 000 litres ce qui doit permettre de fabriquer jusque 1,8 million de flacons individuels de 50 ml.

Le sucrier français Tereos mobilise ses 5 distilleries d’Artenay (Loiret), d’Origny-Sainte-Benoite (Aisne), de Lillers (Pas-de-Calais), de Morains (Marne) et Neslé (Somme) pour aider les services hospitaliers à faire face au manque de gel hydroalcoolique. “Cela devrait permettre de produire jusque 11 000 litres de liquide par semaine”, précise un porte-parole de Tereos. 

Il se dégage un sentiment de fierté dans ces usines où le personnel se sent utile et est prêt à s’engager et à travailler fort !

Franchement, rien ne se passera jamais plus comme avant !

illustration : Philippe Rilos

Un grand merci à Philippe Rilos, qui a répondu à notre proposition de participer à notre comité de rédaction pendant la période de confinement et a réalisé l’illustration à la une de cet article.

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.