Franchement solidaires, ces petits gestes qui nous animent

Depuis quelques jours, nous sommes physiquement coupés du monde et pourtant, nous restons plus que jamais connectés. Virtuellement grâce au réseau, avec nos voisins, à travers nos balcons et nos jardins. Le temps s’est arrêté, pour nous laisser apprécier chaque moment que nous vivons. Et rapidement, la toile s’anime et s’organise. Les quartiers et immeubles se rassemblent dans l’isolement, et les élans de solidarité fleurissent dans toute la France.

Le réconfort sur le pas de la porte

Chacun étant chez soi, la fenêtre, la porte, ou le jardin ont une autre signification. Ils deviennent une opportunité de résistance contre l’isolement. Jamais nous n’avons vu autant de monde regardant dehors. Et l’opportunité de partage devient évidente. Il est le théâtre de petites initiatives simples, qui nous animent et nous donnent confiance en l’autre. Le sourire d’une voisine, le prêt d’outils de jardinage, les courses faites pour une personne âgée ou simplement le soutien moral nous réconfortent chaque jour de confinement. Ces petites attentions, qui nous semblaient anodines jusqu’à maintenant, prennent une dimension fondamentale. Nous avons maintenant le temps d’apprécier cette bienveillance, de donner un sens aux gestes les plus simples de notre entourage. Le partage commence chez soi, sur pas de sa porte, ou à travers une fenêtre ouverte.

Les événements virtuels qui font du bruit

La solidarité se déniche aussi sur la toile. Tandis que les événements prévus sur les réseaux sociaux sont tous annulés, d’autres apparaissent, totalement différents de ce que l’on a l’habitude de voir. Des concerts virtuels live, par exemple, sont diffusés à l’heure de l’apéro, et chacun peut profiter de ce moment de partage, sans aucune notion d’argent ni de profit. On parle souvent de thérapie par l’art, et cette solidarité artistique est un excellent remède contre l’isolement.

Un moment pour apprendre et se cultiver

Les médias aussi sont solidaires. Certaines chaînes deviennent gratuites le temps du confinement. Il est désormais possible de visiter un musée, lire un livre ou encore regarder un film librement, grâce à certains médias.

Du côté de la formation, la télévision s’organise aussi, et propose des programmes éducatifs pour les enfants. Certains fournisseurs de logiciels proposent également des cours en live sur YouTube. Certaines plateformes d’apprentissage de langues étrangères offrent également des abonnements pour les prochains mois. Profitons-en pour se cultiver pendant cette période d’isolement !

Un élan de solidarité pour les gens qui travaillent

Pendant que certains sont confinés chez eux, d’autres travaillent. Ils nous soignent, nous alimentent, ramassent nos déchets, nous informent, éteignent des feux ou encore réparent notre réseau électrique. Nous semblons impuissants, et pourtant, un réseau solidaire a été mis en place. Nous pouvons loger, garder les enfants, ou aider de toute autre manière. Enpremiereligne est un site entièrement gratuit pour le personnel est mis à disposition de tous.

Les initiatives individuelles naissent aux balcons et dans les jardins. Les travailleurs sont applaudis et les banderoles les remercient. Ces petits gestes sont une belle source d’énergie. Chacun a sa manière peut contribuer.

Et vous, quelle petite attention avez-vous reçue aujourd’hui ?

Qu’il est agréable d’avoir le temps de l’apprécier. Alors, continuez à sourire à votre voisin, d’applaudir les soignants et de soutenir les employés qui continuent leur travail. Chaque initiative est importante et belle, quelle qu’elle soit.

Ne soyez pas timide, soyez franchement positifs !

Un grand merci à Mélusine, qui a répondu à notre proposition de participer à notre comité de rédaction pendant la période de confinement.

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.