Des semelles techniques à base de coquilles d’huîtres

La start-up bretonne Solandy West a travaillé d’arrache-pied pour créer des semelles aux caractéristiques techniques optimales, à base de poudre de coquilles d’huîtres recyclées. Fabriquées sur mesure en 3D, elles maintiennent les pieds des sportifs, en réduisant les frottements et les échauffements. Une innovation franchement bien.

Un projet franchement sportif

Pour aboutir à son projet, Éric Mariotto n’a pas eu à aller chercher très loin! Membre d’un club de course, il s’est inspiré de sa propre expérience ou plutôt de ses souffrances aux pieds lors des entraînements, pour créer une belle avancée technologique.

Passionné de nouvelles technologies, il se forme à la modélisation 3D dans le cadre de ses fonctions au sein de Naval Group et veut développer des semelles confort et sur mesure pour les sportifs.

En 2019, après des mois d’échauffement à affiner les derniers réglages, il lance Solandy West et ses semelles sur mesure.

Accompagnée par Lorient Technopole, la start-up est hébergée à la pépinière d’entreprises du Parc Technologique de Soye et travaille activement avec le laboratoire de biomécanique M2S (Mouvement, Sport, Santé) de Rennes pour optimiser les zones techniques de la semelle.

Des semelles sur mesure, imprimées en 3D et écoresponsables

Tout débute par l’impression 3D, qui permet de fabriquer un objet avec un niveau de précision extrême. On commence par prendre une image numérique des pieds avec un scanner mobile, puis les imprimantes entrent dans la course et réalisent la paire de semelles. Chaque détail morphologique compte et la forme épouse parfaitement la voute plantaire du coureur, comme une seconde peau.

Côté matériau, la start-up a travaillé en recherchant, à la fois l’amélioration des caractéristiques techniques, comme la diminution de son impact environnemental. Elle a retenu une formule composée de 20% de poudre de coquilles d’huîtres recyclées qui allie rigidité et souplesse et optimise les caractéristiques biomécaniques de la semelle.

Pour obtenir un produit 100% fabriqué en France, Eric Mariotto travaille avec des imprimantes fournies par une société française implantée dans le limousin. Partenaire avec le centre de recherche ComposiTic , la jeune pousse a développé de nouveaux matériaux aux propriétés antibactériennes ou aux huiles essentielles à partir d’un filament contenant de la poudre de coquilles d’huitres. « Avec Composi’TIC, nous avons testé différentes formulations matières avant de parvenir à la solution actuelle, qui correspond de manière optimale à mon cahier des charges. Non seulement cette matière à base de coquilles d’huître apporte des bénéfices étonnants en termes mécaniques, mais elle permet le compostage des semelles en fin de cycle », explique Eric Mariotto.

Aujourd’hui, la start-up propose des modèles pour la marche et la course, mais d’autres versions et plusieurs innovations sont déjà à l’étude, avec entre autres un projet de semelles connectées qui permettront au sportif de connaître les caractéristiques précises de sa foulée, ou encore des études pour le cyclisme.

Depuis quelques mois, l’entreprise est largement soutenue par la Région Bretagne, Lorient Technopole et la BPI et est labellisée French Tech Bretagne Sud.

Une solution technique franchement pointue et maîtrisée, 100% française !

Crédit photo : Solandy West
Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.