Grainette : lancer des bombes à fleurs pour sauver les abeilles

En trente ans, le nombre d’insectes volants a diminué de 75% en Europe. De plus, 70% des fleurs sauvages nécessaires à nourrir les pollinisateurs ont disparu. Face à ce constat, deux Marseillais, Thomas et Hugo ont imaginé des boules végétales à lancer dans la nature. En quelques semaines, des fleurs sauvages poussent et deviennent une oasis pour les pollinisateurs. Ils proposent leurs bombes à fleurs aux entreprises comme alternative écologique aux cadeaux professionnels.

Amoureux de la nature, les deux amis ingénieurs, créent l’entreprise Grainette dès 2018 « pour aider les pollinisateurs, car 80% de notre nourriture vient de la pollinisation » assure Thomas.

Leur produit, la « bombe à fleurs » est une petite capsule végétale, qu’il suffit de lancer dans la nature et qui, en quelques mois, donne vie à une grande quantité de fleurs sauvages indispensables à la survie des insectes pollinisateurs comme les abeilles, les bourdons, les papillons…

Une technique datant de l’Egypte antique pour aider les abeilles

La technique utilisée n’est pas récente puisqu’elle existait déjà en Egypte antique. Ils conservaient des graines dans de l’argile afin de pouvoir ressemer après les crues annuelles. Elle a, plus tard, été démocratisée par le célèbre agriculteur japonais Masanobu Fukuoka, dans les années 50. Il utilisait cette méthode d’enrobage pour replanter le riz de façon naturelle, sans aucun engrais ni pesticide.

La capsule de Grainette est composée d’argile, de terre et d’un cocktail de graines de plantes mellifères et sauvages. L’argile permet à la capsule d’être plus solide et de la protéger des rongeurs et des oiseaux. Dans la terre, les graines vont naturellement créer leurs premières racines et se développer.

Le principe est simple : il suffit de lancer les bombes à fleurs sur un coin de terre ensoleillé. Inutile de l’enterrer, car après les premières pluies, les bombes se craquèlent et les premières pousses prennent vie.

Une graine d’entreprise engagée pour la planète

Les bombes à fleurs sont fabriquées à partir de fibre d’écorce de bois, un déchet de l’industrie du bois récupéré dans des scieries françaises et revalorisé par un partenaire local en région Nantaise.

Les graines sauvages sont produites par un semencier au Puy-en-Velay. La production et le conditionnement sont effectués par des personnes en situation de handicap à l’Esat le Rouet près de Marseille. L’entreprise s’est d’ailleurs fixée pour objectif d’être neutre en émission carbone d’ici 2021.

Les bombes à fleurs Grainette sont fabriquées sous le soleil de Provence, avec des matières premières 100% naturelles, et sont emballées dans des matériaux renouvelables (papier kraft, coton bio). L’impact carbone des transports est également compensé.

Par son action, l’entreprise propose une alternative plus vertueuse aux classiques objets publicitaires venus à 80 % d’Asie et réalisés à partir de matériaux non renouvelables.

Une aventure franchement participative

Grainette, c’est avant tout une aventure participative. La start-up propose aux entreprises et collectivités d’agir en faveur de la biodiversité, grâce à des actions de communication engagées.

Grainette met à disposition des petits baluchons en coton bio imprimés en France ou des boîtes contenant une vingtaine de graines florales personnalisés aux couleurs de l’entreprise ou organisation qui pourront les distribuer comme cadeaux promotionnels.

Reste à passer à l’action : ceux qui reçoivent leurs bombes à fleurs n’ont plus qu’à les lancer sur leur balcon, les jardins ou tout lopin de terre fertile. Y poussera en quelques semaines, un espace mellifère pour accueillir des pollinisateurs locaux qui pourront venir s’y ressourcer !

La start-up propose plusieurs offres et envisage même de créer une Beebox installée en permanence à l’accueil d’une entreprise afin de permettre aux employés et clients de récupérer et semer des graines au quotidien. Elle travaille sur une nouvelle version de graines avec une germination à base de déchets agricoles et de fibres végétales.

Aujourd’hui ce sont près d’un million de bombes à fleurs semées sur toute la France, 44,5 M de fleurs butinées, 76 040 citoyens “pollinis’acteurs” et 1 781 500 abeilles préservées !

Prenons-en franchement de la graine, un petit geste simple qui préserve la biodiversité.

Grainette sera au salon Produrable les 7 et 8 septembre 2020 au Palais des Congrès de Paris.

Crédit photo : Grainette

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.