La SNCF transforme ses friches en lieux insolites

La SNCF transforme ses gares

Depuis plusieurs années, la SNCF mène bon train des projets dits “d’urbanisme transitoire” : elle aménage des sites désaffectés en espace de coworking et lieux insolites pour accueillir des événements festifs, sociaux ou culturels.

La Société Nationale des Chemins de fer Français dispose d’un vaste patrimoine : avec 20 000 hectares, elle est le 2ème plus gros propriétaire foncier français ! Sur les rails abandonnés, des zones urbaines sont réhabilitées par des collectifs d’artistes ou des associations. Décalés, bouillonnants d’énergie, ces anciens sites connaissent une seconde vie et deviennent des lieux insolites.

Adieu vieux hangars

A Pantin en Seine-Saint-Denis, une gare désaffectée connaît un nouveau destin. Plus de 10 000m2 de friches ont été transformés en lieu festif et culturel. Rebaptisé la Cité Fertile, cet immense espace ouvrira ses portes en février prochain, avec au programme : des conférences sur l’environnement, une pépinière… “Avec la Cité Fertile, nous franchissons une étape qualitative, il s’agit de notre plus gros projet”, cite Benoît Quignon, directeur de SNCF immobilier.

Dans le XIIe arrondissement de Paris, on connaissait le Ground Control, un centre de tri postal, propriété de la SNCF qui est désormais le lieu où la jeunesse urbaine se retrouve pour consommer des bières au bar «libre et curieux» et de la “street food” à la terrasse ou dans la halle industrielle de 4500 m2, dotée de grandes tables d’hôtes pouvant accueillir jusqu’à 300 couverts. En tout, douze comptoirs de street food du monde sont réunis. Une large zone est dédiée à l’événementiel: galeries d’art, cours de yoga, espace enfants, scènes musicales, boutiques et marchés… Sans oublier le studio de la Web radio, qui retransmet les débats et autres initiatives citoyennes.

Au bout de la ligne 4, à la sortie du métro Porte-de-Clignancourt, derrière les plantes vertes se cache, depuis 2014, une cantine-épicerie-bricolage installée dans le décor un peu déglingué de l’ancienne gare Ornano de la petite ceinture (1869). Aujourd’hui, la Recyclerie y est implantée, où Monsieur René répare les appareils en panne. Il peut aussi prêter ses outils ou donner un cours aux moins doués ! Côté rails, on y trouve une ferme urbaine, avec un mini-potager, un bassin aquaponique, des ruches et un système de compostage.

La halle Freyssinet, ancienne gare de fret abrite désormais un immense campus d’incubateur, la Station F dont nous avons annoncé l’ouverture dans un de nos articles.  Avec plus de 34.000 m², elle regroupe des start-up dont 3 000 postes de travail, des salles de réunion, des espaces événementiels, un FabLab, un bureau de poste, un pop-up shop, un café, un restaurant ouverts 24 h/24 et 7 j/7.

A l’avenir, la SNCF souhaite inclure une dimension plus solidaire dans ces nouveaux espaces urbains. Elle développe notamment un projet d’espaces d’hébergement temporaire modulables et démontables dans le nord de Paris, en collaboration avec l’association Aurore, spécialisée dans l’accompagnement des personnes en situation d’exclusion.

De franchement bonnes initiatives !

Crédit photo : la Recyclerie

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il y a de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>>