Le mont Ventoux officiellement classé parc naturel régional

Depuis hier, à l’issue du Conseil de défense écologique, le mont Ventoux est officiellement classé en parc naturel régional. Prisé des marcheurs et des cyclistes, il attire 700 000 touristes chaque année. Une nomination qui permet de protéger les lieux, garantir l’intérêt écologique de la région avec une charte qui veut sensibiliser la population.

Une charte pour sensibiliser la population

En 1990, le mont Ventoux est labellisé Réserve de Biosphère par l’UNESCO et Site Natura 2000.

Aujourd’hui avec sa nouvelle distinction, c’est le neuvième parc labellisé dans cette seule région et “ce parc contribuera à protéger notre environnement, notre patrimoine et le bien-vivre des habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Nous agissons avec nos partenaires pour la pérennité de notre région et pour le bien-être des générations futures » déclare Renaud MUSELIER, Président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de régions de France dans un communiqué de presse.

Le budget annuel alloué sera d’environ deux millions d’euros et Ken Reyna, directeur du parc du mont Ventoux explique : “Avec des moyens financiers et humains supplémentaires on va pouvoir aller plus loin. Nos premiers écogardes sont arrivés. Ils sensibilisent notamment la population à la préservation de l’espace, au risque incendie”.

La charte va permettre de gérer harmonieusement les espaces ruraux, elle prévoit de renforcer les actions de sensibilisation envers les jeunes, de maintenir et enrichir la biodiversité, de préserver ses ressources naturelles et protéger les zones de nidification des grands rapaces.

Le mont Ventoux, une vraie légende

Surnommé le géant de Provence, le mont Ventoux se situe aux pieds des Baronnies dans la drome provençale à moins de 20 km à vol d’oiseau au nord de Carpentras. Le Parc, avec ses 35 communes, représente une population de 88 215 habitants et une superficie 85 913 hectares dont 55 000 de forêts.

Le périmètre du projet couvre le tiers nord-est du département de Vaucluse, et s’étend d’ouest en est de Carpentras aux confins du plateau d’Albion et du nord au sud du bassin de Vaison-la-Romaine aux crêtes des monts de Vaucluse.

Fragilisé car très visité, il fallait le protéger et au sommet, des travaux ont déjà commencé. Un nouveau tracé va permettre aux voitures et aux cars de franchir le sommet sans perturber les cyclistes ni les promeneurs.

L’ascension du Ventoux est majestueuse et mythique

Le Ventoux n’est pas un col comme les autres ! C’est le plus haut sommet du Vaucluse que l’on voit de très loin. En arrivant au sommet à une altitude de 1 911 mètres, on y découvre un paysage lunaire, des roches calcaires ou le Mistral souffle la moitié de l’année.

Avec le Tourmalet, le Ventoux fait partie des sites les plus mythiques du Tour de France Cycliste. Ces points de vue sont remarquables comme au col de Tempêtes, à la tête de la Grave, la tête de Chauve, celle du gros Charne ou encore à la tête du Fribouquet.

Lucien Lazaridès est le premier coureur du Tour de France à avoir franchi le sommet du mont Ventoux en 1951 lors de la 17e étape reliant Montpellier à Avignon.

Les randonneurs s’en donneront à cœur joie sur les chemins de bergers qui se transforment en sentiers de randonnée, les GR4 et GR9.

Une franchement bonne décision pour préserver une franchement belle région.

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.