Le whisky français : jeune et déjà médaillé

Distiller du whisky en France ? Rien de plus simple, il fallait juste y penser. Avec l’orge à profusion sur les terres céréalières françaises, c’est franchement un joli pari. Bien que la production nationale soit encore jeune, le territoire français voit naître de plus en plus de distilleries productrices de whisky. Avec ses 50 distilleries, la France est dans le top 5 mondial en nombre de producteurs de whiskies.

La France, 1er producteur de céréales en Europe

Sans entrer trop dans les détails, le whisky est une eau-de-vie distillée à base de céréales et vieillie en fûts de chêne. La recette semble simple : des céréales, de l’eau et de la levure. Le tout passe ensuite dans différentes cuves et filtres, puis dans des alambics, avant de vieillir dans des fûts de chêne…Et pourtant chaque ingrédient, chaque étape est précise pour obtenir un savant mélange entre, subtilité des arômes et texture.

L’hexagone a tout à portée de mains pour produire un whisky de grande qualité. Pour les céréales, et plus particulièrement l’orge, qui produit le malt utilisé pour la distillation, il n’y a qu’à se baisser pour en ramasser dans les plus de 120 000 exploitations françaises. La France est, en effet, le premier pays producteur d’orge brassicole de l’Union européenne et le premier exportateur mondial de malt. De tous les pays européens, la France possède, avec près de 1,9 hectare d’orge, 12,1 millions de tonnes de grains produits, dont environ 6 millions sont exportés.

L’art de distiller à la française déjà médaillé

L’industrie française dispose déjà de l’ensemble des compétences requises pour la production du whisky : de l’art de l’élevage en chai à celui de l’assemblage, en passant par les subtilités de la distillation, tout est réuni pour devenir une référence mondiale du whisky.

La reconnaissance des compétences françaises dans le domaine des spiritueux est d’ailleurs établie depuis des années avec la production de cognac, dont les exportations ont explosé.

L’un des acteurs majeurs de la production française actuelle, la distillerie Grallet-Dupic, représente d’ailleurs parfaitement le fort potentiel de la filière nationale. Située dans le village de Rozelieures, en Lorraine, cette distillerie cultive son orge, fabrique son malt, le distille et embouteille ses whiskies. Elle a reçu tous les honneurs au dernier salon de l’agriculture en remportant trois médailles d’or et deux d’argent.

La distillerie des Menhirs, dans le Finistère, a fait parler d’elle en créant le Eddu, le premier whisky français à base de blé noir.

La distillerie Ouche Nanon propose depuis 2015 un whisky bio. Basée dans le Berry, elle favorise l’utilisation de matières premières ultra locales et produites en bio. Elle produit le Berry New Malt et la Petite Bertha, single malt distillé au feu de bois.

Alors, entre les boisés, les fruités, les floraux, et les tourbés, sortez des sentiers battus avec les whiskies français qui vous surprendront !

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il se passe de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>> ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.