2019 raisons d’être optimiste : interview de Thierry Saussez

Nous vous souhaitons à tous, fidèles lecteurs, une franchement belle année 2019 pleine d’optimisme et de réussite ! Pour commencer franchement bien l’année, un interview inspirant de Thierry Saussez. Cet optimiste convaincu est à l’initiative du  “Printemps de l’Optimisme”.

Rencontre franchement sympa avec : Thierry Saussey

Franchement Bien : « Sur quels atouts selon vous, la France devrait miser pour devenir une nation optimiste ? »

Thierry Saussez : D’abord essayer de réconcilier le bonheur individuel et l’optimisme collectif parce que la France, comme disait Jean d’Ormesson, est un oxymore : 80% des Français se déclarent plutôt heureux dans leurs vies personnelles et les mêmes 80% constituent collectivement l’un des peuples les plus pessimistes du monde. Il y a un biais dans les sondages, il y a les Français qui subliment la confiance dans la sphère de proximité, la famille, les amis, les proches, le local, et ils dépriment très volontairement la confiance dans la sphère collective, dont ils font l’exutoire de leurs frustrations, de leurs revendications, de leurs mauvaises humeurs… Ce qui n’est pas très compliqué pour un peuple, qui, comme vous le savez, est censé être le plus râleur de monde. Jules Renard disait quelque chose du genre « ce n’est pas le tout d’aller bien, vaut mieux que les autres aillent mal » !

C’est-à-dire si, moi, français, je m’en sors dans ce monde épouvantable, c’est que je suis vraiment un type formidable. Et, au fond de nous, nous cherchons à réconcilier les 2 sphères, c’est-à-dire à faire davantage de nos bonheurs individuels, une force collective. Et l’un de nos messages forts, qui rejoint votre action, celle que vous menez avec FranchementBien , et bravo. C’est de dire, écoutez, marchons au moins sur 2 jambes, oui la vie est belle à proportion qu’elle est féroce, oui il y a des drames, des menaces, des galères, des difficultés, mais de grâce, ne restez pas comme le lapin pris dans les phares, obsédés uniquement par ce qui est triste, moche, effrayant…

Équilibrez-vous, regardez aussi ce qui est beau, ce qui est positif, ce qui marche dans ce pays. La capacité d’entrainement, les atouts de la France : les traceurs, les entrepreneurs, les innovateurs, toutes ces initiatives qui montent tous les jours du terrain de la part des entreprises, des associations, des collectivités et qui créent justement de l’espoir. Si vous regardez le monde tel qu’il est, pas comme un optimiste béat, ça ceux sont les extrémistes de l’optimisme, mais comme un optimiste lucide, qu’est-ce que vous voyez?

Ce pays a des atouts formidables, on fait des enfants, on est le 2e pays en Europe pour cela, on est toujours une grande puissance agricole, militaire, spatiale, maritime.  On a des mathématiciens qui sont parmi les meilleurs du monde, on est en tête pour le tourisme, on a des industries extraordinaires qui se développent et qui font de la place de Paris et de la France un rayonnement partout dans le monde. Regardez cette France telle qu’elle est vraiment et regardez même ce monde tel qu’il est. Jamais la chance de trouver des solutions au virus, à la famine, au sous-développement n’ont été plus grande qu’aujourd’hui et donc, arrêtez de regarder toujours du côté le plus triste.

Franchement Bien : « Question plus personnelle, qu’est-ce qui en France vous plait particulièrement ? »

Thierry Saussez : Ecoutez tout ce pays est un réservoir inépuisable, de bonne humeur, de bonnes nouvelles, au coin de votre rue vous avez un petit resto qui s’est monté, qui est sympa ou vous pouvez aller avec des potes, vous avez les musées, vous avez les événements, vous avez même le Printemps de l’Optimisme maintenant qui connait chaque année un succès même plus important que l’année d’avant. Prenez votre voiture et partez à 50 km, vous allez voir autre chose, d’autres paysages, vous allez avoir d’autres rêves, vous allez faire d’autres rencontres. Continuez votre tour de France, il y en a partout comme ça. Ce pays est à nul autre pareil. Non seulement il a toutes ses ressources, mais il existe dans le monde, il a une langue qui est de plus en plus parlée, et il a des atouts qui continuent à se développer. Et au fond vous savez, Philippe Gabilliet qui est avec moi à la ligue des optimistes de France, termine ses conférences souvent en disant : « bon, si je ne vous ai pas convaincu d’être optimiste, essayez le pessimisme et revenez me voir après” !

Merci Thierry Saussez !

Et pour ne manquer aucune actualité et article, sur ce qu’il y a de Franchement Bien en France, c’est franchement simple, inscrivez votre adresse mail ici>>